Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
 La Maison de l'Inspir

2.7 Apporter un plat

Rédigé par Maison de l'Inspir

Apporter un plat

Si vous venez pratiquer avec nous et si vous restez pour le repas, nous vous demandons d’apporter un plat végétalien, que nous mettrons sur la table pour partager avec la communauté.

La communauté sera très heureuse si vous pouvez confectionner vous-même ce plat.

Préparer un plat est une pratique de pleine conscience. Tout en cuisinant, nous pouvons cultiver la joie et la gratitude. Nous vous invitons à contempler la nourriture et à cultiver la compassion pour notre Terre-Mère.

Nous demandons que vous apportiez uniquement des plats végétaliens. S’il vous plaît, n’utilisez pas de produits laitiers ni d’œufs, sachant que l'industrie de l'élevage fait beaucoup souffrir les animaux et qu'elle contribue énormément à la pollution de la planète et au réchauffement climatique.

Faire un tel plat peut être simple et rapide. Par exemple, du chou-fleur ou des pommes de terre cuits à la vapeur, de la salade, une légumineuse, un autre plat ou un dessert dont vous avez le secret.

Vous pouvez apporter votre plat dans une boîte en plastique que vous remporterez chez vous à la fin de la journée ; ainsi il n’y aura pas de déchets en plastique ou en aluminium. Vous pouvez écrire votre nom sur la boîte pour la retrouver facilement après la vaisselle.

Témoignage d’une de nos amies :

C’est dimanche !

Ce matin, je me réveille et je souris : cette journée est une journée de pleine conscience, et je me réjouis d’aller à la Maison de l’Inspir où je vais pouvoir m’appliquer pleinement, en compagnie des sœurs et de toute la sangha à relier harmonieusement corps, parole, et esprit.

Après les ablutions matinales, quelques mouvements en pleine conscience m’éveillent doucement.

Dans le silence et le confort de ma petite cuisine, je prépare la salade dont j’ai acheté les éléments la veille.

En épluchant les légumes, je souris et je me sens sangha, reliée à la sangha des Sœurs et de leurs hôtes, qui en ce moment, petit-déjeunent en silence. Je pense aux autres personnes que je vais rencontrer aujourd’hui à la Maison de l’Inspir, qui, elles aussi se préparent à cette journée, et vont bientôt converger vers ce lieu qui nous accueille aujourd’hui, si chaleureusement, comme à chaque fois.

En coupant les légumes, je suis reconnaissante de pouvoir faire ma part, tel le petit colibri, et je remercie la sangha monastique d’inverser si habilement les rôles en me donnant cette occasion. Elle me permet de réaliser combien offrir aux autres, c’est offrir à soi-même, tant la joie m’envahit à travers cet acte.

Car en faisant ce don, je prends conscience de combien il est inversé : je reçois beaucoup plus en donnant que si j’arrivais les mains vides, je suis enrichie de faire moi-même cette salade, car je donne de moi-même, et que je peux par cet acte exprimer mon amour pour la sangha.

Fuuutt, fuuutt, fuuutt, la mandoline tranche les légumes en rondelles, et je les remercie tous de nous nourrir généreusement.

Cette salade est joyeuse, et j’aime l’apporter à la sœur qui prépare le repas, qui elle aussi, depuis tôt le matin, prépare des plats pour nous tous et toutes, avec confiance, accueillant ce que chacun, chacune de nous apporte, avec le sourire.

Quand le moment du repas arrive, je me sens complice et reconnaissante de toutes les personnes qui ont participé anonymement à la magnifique mosaïque de mets déployée sur la table du déjeuner.

Le silence du repas nous réunit, savourant en pleine conscience, dégustant les merveilles apportées par chacun, chacune, nous nourrissant mutuellement de nos différences, de nos talents, et de notre créativité propres et hérités de nos ancêtres…

Quel riche repas et délicieux que nous avons l’occasion de partager ensemble…

MERCI, MERCI, MERCI!

Isabelle Palau

Partager cette page

Repost 0