Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 La Maison de l'Inspir

Deuxième message de la retraite d'hiver 2016-2017 chez soi

1 Décembre 2016 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Deuxième facteur d'éveil : l'investigation des phénomènes

Nous allons explorer la deuxième branche de ce bel arbre des facteurs d'éveil. Cette image est riche de sens. Elle nous permet de comprendre que sur un arbre les feuilles apparaissent généralement en même temps sur toutes les branches. Ainsi les facteurs d'éveil apparaissent en même temps et examiner chaque branche nous permet de mieux comprendre chacun d'eux. Que serait l'investigation des phénomènes sans la joie et le calme ?

Feuille de la bodhi

En nous invitant à explorer « l'investigation des phénomènes » d'emblée Thây nous invite à une compréhension de l'interdépendance donc de l'Inter-Être.

L'investigation des phénomènes, c'est chercher à comprendre pour développer une vision juste, une vision profonde par-delà toutes les apparences (les désignations conventionnelles nous dit Thây) ; celles liées à nos modes de perceptions, à notre culture, à notre environnement.

Les quatorze entraînements à la Pleine conscience nous offrent des pistes d'exploration.

Dans le onzième : « Conscients de la réalité mondiale de l'économie, de la politique et de la société, ainsi que de notre interrelation avec l'écosystème, nous sommes déterminés à nous comporter avec responsabilité en tant que consommateurs et citoyens. »

Dans le deuxième entraînement : « Nous sommes conscients que notre savoir actuel n'est pas une vérité absolue et immuable. La vérité est à trouver dans la vie, nous observerons à chaque instant la vie en nous et autour de nous pour apprendre tout au long de notre vie »

Quel vaste programme ; apprendre tout au long de notre vie !

Deuxième message de la retraite d'hiver 2016-2017 chez soi

Quelques pistes pour ce vaste sujet, nous vous proposons :

1) Les quatre aspects de l'investigation des phénomènes ;

Choisir un être ou un objet, puis un autre à votre propre rythme, en recherchant tous les éléments qui ont permis de le constituer

- Investiguer sur le nom : le nom est une désignation conventionnelle commode pour communiquer. Prenons l'exemple d'une ville Paris : nous savons où la situer géographiquement etc… mais chacun d'entre nous a une opinion, une perception différente de Paris.

- Investiguer sur le sens : Chaque être est composé des cinq agrégats (la forme, les sensations, les perceptions, les formations mentales et la conscience). Nous sommes composés de ces cinq agrégats, nos voisins sont composés des cinq agrégats ; méditer sur cette compréhension peut apporter du soulagement, peut nous aider à transformer les obstacles relationnels, nous libérer.

- Investiguer sur la nature propre : retrouver tous les éléments non-fleur dans la fleur, voir  que rien n'a de soi séparé. C'est une invitation à relire le « Soutra de la Sagesse qui nous mène à l'autre rive »

- Investiguer sur la différence : Les différences que nous percevons existent, il y a beaucoup de fleurs différentes et comme dans un bouquet de fleurs, s'ouvrir à la différence de l'autre nous embellit. Fondamentalement, nous ne pouvons pas exister sans cette différence, nous sommes interdépendants.

ET

- Permettre à la gratitude de se manifester : gratitude pour notre terre, pour toutes celles et ceux qui ont contribué à l'apparition de cet être ou cet objet. Avec curiosité tout au long la chaine de l'évolution ?

2) « En es-tu sûr ?» :

Photo : J.-P. RousselNe pas oublier cette interpellation que nous offre régulièrement Thây et savoir reconnaître les moments où nous prononçons des affirmations qui ne sont pas fondées. Le faire sans culpabilité parce que nous vivons dans un monde qui nous demande trop souvent d'avoir une opinion sur tout.

Savoir reconnaître « je ne sais pas » et pouvoir le dire si les circonstances le permettent; quel soulagement, quelle liberté…

3) Reconnaître nos énergies d'habitude:

Une des fonctions déterminantes et un besoin fondamental de notre cerveau est l'apprentissage ; comment acceptons-nous de cultiver un regard neuf, pour nous autoriser à apprendre et à comprendre? Bien souvent cela va consister à reconnaître nos énergies d'habitude et ce peut être le regard de l'autre qui va nous permettre d'en prendre conscience. Comment acceptons-nous l'avis de l'autre ?

4) Ne pas se perdre dans le questionnement :

Chercher à comprendre peut nous amener à une quête d'informations dans laquelle nous pouvons nous perdre et Thây nous offre l'antidote. Avec lui posons-nous ces questions 

- « En quoi cela peut permettre de soulager la souffrance ?»

- « comment cela peut-il m'aider à vivre au quotidien ?»

- « Que suis-je en train de nourrir en moi ? La compassion, l'amour ou simplement une curiosité intellectuelle ? »

En retrouvant notre esprit d'enfance, nous vous souhaitons de beaux échanges nourrissant notre compréhension et notre compassion.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie-Dominique 01/12/2016 21:35

Merci beaucoup de nourrir notre reflexion en nous rappelant les enseignements de Thay sur la vue juste. Quel beau travail pour chacun de nous! Avec gratitude pour votre accompagnement indéfectible et bienveillant.

Agnès 01/12/2016 19:13

Merci

Christophe 01/12/2016 17:21

Merci Beaucoup

Felipe 01/12/2016 10:40

Merci infinement