Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 La Maison de l'Inspir

Quatrième message de la retraite d'hiver 2016-2017

2 Janvier 2017 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Quatrième facteur d'éveil : Priti ; la joie

Que la joie soit un facteur d'éveil est réjouissant en soi, c'est rassurant aussi, nul besoin d'être fermé, austère.

La joie est aussi une des quatre vertus illimitées. Elle est alors appelée Mudita « Une joie faite de Paix et de contentement » C'est aussi le cinquième des seize exercices proposés dans le Soutra de la respiration consciente qui nous invite à trouver la joie simple, sans exubérance du Bodhisattva. Une joie qui donne de la lumière, de l'ampleur à ce qu'elle touche et qui est communicative.

Généralement, dans la vie quotidienne, la joie est un constat. Une rencontre, un événement nous ont rendus joyeux et nous le sommes davantage si nous avons des amis(es) avec qui partager cette joie.

La joie est aussi une pratique. Cet aspect ne nous paraît pas évident d'emblée, la joie est alors le fruit de la pratique.

« Ma joie est comme le printemps

Elle épanouit les fleurs

Tout autour de la terre »

Propositions d'exercices :

Observer la joie au quotidien :

Une rencontre, la beauté, la bonté peuvent nous procurer de la joie.

- Comment en prenons-nous conscience ?

- Observons les sensations corporelles et mentales que nous procure cette joie. Souvent nous voyons la joie comme un processus mental en oubliant ses manifestations corporelles

- Détectons la joie dès qu'elle se manifeste : Pour des raisons de conditionnements parfois ancestraux, nous sommes plus attentifs à ce qui ne va pas qu'à nous réjouir de ce qui nous est offert. Nous pouvons relire avec profit la cinquième façon de mettre fin à notre irritation et à notre colère*.

En cette période d'échanges de cadeaux, savons-nous totalement recevoir avec bonheur et…donner ?

- Cultiver la gratitude : c'est une source infinie de joie « merci pour cette fleur » « merci pour ta présence, ton sourire » « merci d'être depuis si longtemps à mes côtés »…Et apprenons à exprimer notre gratitude de façon appropriée, en évitant le piège d'être donneur de leçons : parfois un sourire suffit.

- Nous vous invitons à écrire joies et gratitude dans un journal - la liste peut être longue -  et à vous les remémorer le soir avant le sommeil.

*Voir le Soutra des cinq méthodes pour mettre fin à l’irritation et à la colère, Chants du Cœur, Thich Nhat Hanh, Editions Sully.

Quatrième message de la retraite d'hiver 2016-2017

Nourrir la joie ; une pratique et le fruit de la pratique :

Nous n'avons pas besoin d'attendre qu'un événement nous procure de la joie, nous pouvons être heureux simplement parce que « Conscients(es) de la chance que nous avons d'être sur ce chemin, nous pouvons cesser de nous faire du souci pour le présent et d'avoir peur de l'avenir » (introduction aux 5 Entraînements à la Pleine Conscience)

- Nourrir la joie : la connaissance et l'observation des sensations corporelles ou mentales qui nous procurent de la joie, nous permettent d'apprendre comment nourrir notre joie dans « la paix et le contentement », c'est le fruit des pratiques proposées dans le premier point. Identifions profondément ce qui nourrit la joie, prendre refuge dans la Sangha nous permettra d'être plus pertinents.

 Nous pouvons relire dans le deuxième des cinq Entraînements à la Pleine Conscience : « J'approfondirai ma compréhension du bonheur véritable, qui dépend davantage de ma façon de penser que de conditions extérieures »

Et dans le cinquième :

 « Je m'entraînerai régulièrement à revenir au moment présent pour rester en contact avec les éléments nourrissants et porteurs de guérison qui sont en moi et autour de moi. »

La joie peut devenir une « joie sans objet », simplement parce que nous sommes nés en tant qu'êtres humains et que nous en sommes conscients(es)  « l'Homme est la nature prenant conscience d'elle-même » (Elisée Reclus, célèbre géographe précurseur de l'écologie natif de Sainte-Foy-la-Grande).

- La joie derrière les larmes : la joie est la mouette sur la vague, heureuse de monter et heureuse dans la descente, car la joie et la peine, comme tout phénomène, sont soumises à l'impermanence.

Nous pouvons avoir du mal à comprendre que le cinquième des seize exercices de la respiration consciente nous invite à être en contact avec un sentiment de joie alors que nous sommes au creux de la vague, nous pouvons même éprouver un sentiment de colère, pourquoi devoir ressentir de la joie alors que la tristesse nous submerge ? Certes nous pouvons penser qu'il n'y a pas de sentiment de joie en nous, mais pouvoir simplement être sur son coussin, entourés d'amis de pratique peut déjà être une source de joie.

Dans les moments difficiles la joie est comme l'arc-en-ciel, un rayon de soleil dans les larmes de pluie se superposant aux sombres nuages orageux. L'idée n'est pas de réprimer les sentiments, que ce soit la tristesse ou une joie débordante, mais de faire de son mieux pour les transformer et accepter qu'ils se transforment, la bienveillance envers nous-même, la patience et la confiance nous y aideront.

« Ma peine une rivière de larmes

Si vaste qu'elle emplit

Les quatre océans »

 

Quatrième message de la retraite d'hiver 2016-2017

- Pratiquer la Metta méditation : - au Village des Pruniers, cette méditation est traditionnelle pour la nouvelle année. Vous trouverez le texte complet ci-dessous.

Nous vous proposons une piste : par exemple pour une méditation de 30mn environ commencer par revenir à l'expérience du souffle, des sensations corporelles et choisir une des lignes de la Metta méditation.

Par exemple :

« Que je sois heureux(se) et en paix léger de corps et d'esprit »

Envisager cette phrase comme  un mantra et non comme un sujet de réflexion.

 

Puis l’adresser à une personne proche

« Qu'il/elle soit heureux(se) et en paix léger de corps et d'esprit. »

 

Et à un groupe de personnes connues ou non

« Qu'ils/elles soient heureux(se) et en paix léger de corps et d'esprit. »

 

Pour nous aider à développer notre inclusivité et à ne plus nourrir l'esprit de vengeance, nous pouvons l'adresser à une personne qui nous cause quelques difficultés. Certes nous ne sommes pas d'accord, ou nous sommes en colère (légitimement ?) mais tout comme nous elle aspire au bonheur.

« Qu'il/elle soit heureux(se) et en paix léger de corps et d'esprit. »

Si des réticences ou des résistances apparaissent, comment les accueillons-nous ?

Metta méditation

Cette méditation est commentée par Thầy dans le livre : Enseignements sur l'Amour, chapitres  3, 4, et 5

L'amour de soi

Que je sois heureux(se) et en paix léger de corps et d'esprit

Que je sois en sécurité et à l'abri des accidents

Que je sois libéré(e) de la colère, des afflictions, de la peur et de l'anxiété

 

Qu'il/elle soit heureux(se) et en paix léger de corps et d'esprit

Qu'il/elle soit en sécurité et à l'abri des accidents

Qu'il/elle soit libéré(e) de la colère, des afflictions, de la peur et de l'anxiété

 

Qu'ils/elles soient heureux(ses) et en paix léger de corps et d'esprit

Qu'ils/elles soient en sécurité et à l'abri des accidents

Qu'ils/elles soient libérés(es) de la colère, des afflictions, de la peur et de l'anxiété

Amour et compréhension

Puissé-je apprendre à me regarder avec les yeux de la compréhension et de l'amour

Puissé-je reconnaître et toucher les graines de joie et de bonheur en moi-même

Puissé-je identifier et voir les sources de colère, d'attachement et d'illusion en moi-même

 

Puisse-t-il/elle apprendre à se regarder avec les yeux de la compréhension et de l'amour

Puisse-t-il/elle reconnaître et toucher les graines de joie et de bonheur en lui/elle-même

Puisse-t-il/elle identifier et voir les sources de colère, d'attachement et d'illusion en lui/elle-même

 

Puissent-ils/elles apprendre à se regarder avec les yeux de la compréhension et de l'amour

Puissent-ils/elles reconnaître et toucher les graines de joie et de bonheur en eux-mêmes

Puissent-ils/elles identifier et voir les sources de colère, d'attachement et d'illusion en eux-mêmes

Nourrir le bonheur

Puissé-je savoir comment nourrir les graines de joie en moi chaque jour

Puissé-je vivre avec fraîcheur, solidité et liberté

Puissé-je me libérer de l'attachement et de l'aversion, sans tomber dans l'indifférence

 

Puisse-il/elle savoir comment nourrir les graines de joie en lui/elle chaque jour

Puisse-il/elle vivre avec fraîcheur, solidité et liberté

Puisse-il/elle se libérer de l'attachement et de l'aversion, sans tomber dans l'indifférence

 

Puissent-ils/elles savoir comment nourrir les graines de joie en eux/elles chaque jour

Puissent-ils/elles vivre avec fraîcheur, solidité et liberté

Puissent-ils/elles se libérer de l'attachement et de l'aversion, sans tomber dans l'indifférence

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Besson 13/08/2017 22:20

Très beaux partages, je tente de faire de même, BRAVO:)

pascal 18/01/2017 18:58

comme c'est beau et réconfortant merci

Felipe 08/01/2017 10:25

Merci infiniment Cheres Sœurs , chere Sangha, chers Amis pour tous les moments que je pu vivre ensemble avec vous tous.