Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 La Maison de l'Inspir

Témoignage sur le facteur d'éveil du lâcher-prise

14 Février 2017 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Après plus d’une vingtaine d’années de vie conjugale, je peux dire que la vie commune n’est pas toujours très facile mais que bien souvent elle apporte aussi des joies et des réconforts qu’on ne pourrait jamais avoir au cours d’une vie célibataire ou solitaire.

La vie commune pas toujours très facile pourrait laisser à penser, lorsque je parle ainsi, que c’est toujours « l’autre », le compagnon ou la compagne, qui est responsable des problèmes ou des difficultés. Et c’est bien ainsi que je l’ai vécu le plus souvent pendant une douzaine d’années, mettant, au moins dans ma pensée, cette idée que la personne partageant ma vie était réellement responsable de nos difficultés, voire de mes difficultés. Parfois je pensais que c’était vrai et à d’autres moments, c’était plutôt de la mauvaise foi.

Je me souviens bien de mon attitude intolérante et dominatrice envers cette personne partageant ma vie pour laquelle j’avais cette habitude de croire que j’avais toujours raison sur elle quand il fallait décider quelque chose ou quand nous partagions sur quelque sujet que ce soit ; et je n’acceptais pas facilement mes torts.

Puis un jour vint le moment de la rupture… après un certain temps de séparation, temps nécessaire à la réflexion, temps à la fois bénéfique et douloureux, je n’ai pas souhaité aller plus loin dans l’abandon de ma famille et humblement j’ai demandé la permission de mon retour à la maison.

Certes nous sommes très différents l’un de l’autre avec très peu de centres d’intérêts communs. Mais, je le reconnais bien volontiers, mes torts sont grands !

Photo : Wouter Verhoeven

Photo : Wouter Verhoeven

Après ce retour, une vie plus saine s’est installée progressivement dans notre famille, autant de la part de l’un que de l’autre. Des concessions réelles ont été faites dans notre relation conjugale, chacun reconnaissant sa part de responsabilité dans les conflits. L’enseignement retenu étant que dans un couple lorsqu’il y a une dispute, il y a toujours deux personnes, donc deux responsabilités, quelle qu’en soit la raison. C’était l’enseignement que m’avait appris la personne qui vit à mes côtés, et c’était une grande découverte pour moi.

J’avais oublié les enseignements de Thây, j’avais oublié le Village, la pratique, et j’étais comme un orphelin. Mais le travail de transformation s’était accompli cependant, et il continue aujourd’hui même, car rien n’est acquis définitivement, car rien n’est parfait dans notre vie.

Aujourd’hui, notre vie commune est bien plus paisible, et même s’il y a encore des tensions de temps en temps, ou des échanges un peu difficiles, je sais alors garder le silence, écouter avec patience, regarder dans mon cœur les formations mentales présentes, et peut-être ne pas réagir immédiatement à cela, surtout lorsque c’est très fort. A chaque fois que j’arrive à lâcher cette prise, je peux me rendre compte par la suite des bienfaits que cela nous apporte à tous les deux… et c’est tout de suite.

Il y a encore en moi des pensées vers des horizons lointains, des horizons meilleurs, des amours pour lesquels les conditions ne sont pas réunies… et je sais bien que ce sont des illusions pour fuir ma propre souffrance, mes propres peurs.

Je voudrais finir ce partage sur le lâcher-prise par cette pensée qui m’est venue :

« La perfection n’est pas de ce monde (dit-on habituellement), mais nous savons bien que la perfection est là aussi, puisqu’elle n’est faite en réalité que d’éléments qui ne sont pas la perfection ! »

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Xavier 14/02/2017 20:23

Merci pour ce très beau témoignage et bravo à tous les deux pour avoir réussi à recoller les morceaux.

Agnès 14/02/2017 14:47

Merci pour ces paroles de sagesse. Vivre ensemble, en couple, en famille, en communauté de travail ou autre, est tellement difficile. Vos messages sont des repères, des rappels sur la voie de la paix et les entendre ou lire régulièrement est décidément d'une absolue nécessité. Merci :-)

lotus 14/02/2017 12:22

Merci et bravo pour cette simple prise de conscience apaisant, après-avant moult douleurs.
Gloire à l'éternelle Vie ici et maintenant!.
Cordialement,