Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 La Maison de l'Inspir

Articles récents

Ouverture des inscriptions pour le pèlerinage en Inde

30 Novembre 2016 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Bonjour ! Après l'annonce faite sur ce blog il y a deux semaines, nous ouvrons à présent les inscriptions pour toutes les personnes de la Sangha francophone, et les amis vietnamophones de la Maison de l'Inspir, pour le magnifique pèlerinage en Inde en octobre 2017. Nous avons quelques précisions et modifications par rapport à l'annonce préliminaire donc merci de prendre note que les renseignements que nous partageons aujourd'hui sont définitifs ! (Ceci notamment pour lever le doute quant au prix du voyage qui est plus élevé que ce qui avait été écrit dans le passé, merci de votre compréhension.)

Les monastères anciens près de Sarnath

Veuillez trouver dans le fichier ci-joint tous les détails du programme, ainsi qu'un formulaire d'inscription (notez bien les différentes options quand vous remplirez). Ce document a été remplacé le 8 décembre 2016 et les informations des jours du pèlerinage sont rectifiées (puisque vous aurez peut-être noté que le précédent disait que le 21 octobre 2017 était un mardi, mais il s'agit bien d'un samedi) ainsi que les coordonnées bancaires.

La grotte d'Ajanta

La grotte d'Ajanta

Lire la suite

Témoignage personnel sur la retraite d'hiver chez soi

26 Novembre 2016 , Rédigé par Maison de l'Inspir

C'est avec le soutien de la Maison de l'Inspir que la première retraite d'hiver chez soi a été lancée en 2009. Nous pensions alors être une cinquantaine intéressée par cette idée. Nous fûmes rapidement plus d'une centaine et actuellement grâce à la MDI qui transmet les messages où chacun peut puiser seul ou en Sangha les pépites qui enrichiront son chemin.

Depuis le début, je participe à l'équipe formée d'enseignants du Dharma monastiques et laïques qui ont à coeur d'offrir des thèmes de réflexion, des propositions de pratiques.

Proposer un thème, trouver le bon rythme, la bonne méthode a toujours été une expérience collective

Chacune, chacun avec sa sensibilité, son style, sa poésie en offrant sa compréhension du Dharma nous enrichit tous, vous et nous. C'est une expérience qui nous rapproche, nous permet de nous découvrir, et d'approfondir la pratique. Alors merci à toutes celles et ceux qui accueillent nos messages, car ces messages nous nourrissent autant que vous.

Partager cette expérience avec vous est un vrai bonheur. Voilà que je suis obligée de me réinterroger, d'aller chercher des informations des précisions avec ce lancinant questionnement « qu'est-ce que cela a à voir avec ma vie quotidienne ?» Thây nous dirait « avec la façon de boire mon thé ».

Chaque retraite a cette petite note qui lui donne sa couleur, sa saveur particulière. Récemment j'ai eu l'opportunité d'entendre le premier enseignement que Thây a donné lors de la retraite de juin 2014.

Il nous invita à entrer dans la retraite en ouvrant une des trois Portes de la libération ; celle du non-signe, de la non-apparence.

Et si la retraite de cette année pouvait avoir cette saveur de la non -apparence...

 Ce qui fait la beauté d'une rose est d'être totalement rose dans ce qu'elle n'est pas...

Pratiquer en essayant de dépasser les évidences...

«En -es-tu sûr ? », nous rappelle régulièrement Thây,

Être dans le questionnement, sans préjugés, sans juger et sans réagir.

Se poser la question « comment comprendre cela ?» et savoir que c'est une porte qui s'ouvre sur l'infini du questionnement.

 Ne pas oublier que le radeau n'est pas la rive et que le Bouddha nous enseigne « Ce radeau m'a aidé à franchir le torrent en sécurité. À présent il vaut mieux le laisser sur l'eau ou sur la berge afin qu'une autre personne puisse s'en servir » (Soutra de la maîtrise du serpent).

Dans le « Gatha pour l'invitation de la grande cloche », j'ai puisé un passage qui me semble exprimer un des innombrables aspects de cette deuxième porte de la libération

31« Avalokita, vous avez un coeur

Qui sait comment écouter pour comprendre.

Nous voulons être vraiment là

Pour apprendre à écouter sincèrement

Avec toute notre attention

Et sans préjugés

 

32 Nous voulons apprendre à écouter

Sans juger ni réagir

Nous nous entraînerons à écouter

Dans le seul but de comprendre

 

33 Nous sommes déterminés

à écouter si attentivement que nous pourrons comprendre

Ce que l'autre personne dit

Ainsi que ce qui n'a pas été dit

Lire la suite

Un contact guérissant avec nos ancêtres

25 Novembre 2016 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Invitation à la retraite "Un contact guérissant avec nos ancêtres"  du 5 au 8 janvier 2017 à l'Institut Européen du Bouddhisme Appliqué (EIAB) à Waldbröl en Allemagne.

Nous sommes, à plusieurs pratiquants, membres de l'inter-être et de différentes sanghas francophones de Belgique, heureux de proposer aux ami(e)s francophones et germanophones de vivre ensemble une retraite au sein de l'Institut Européen de Bouddhisme Appliqué (EIAB) à Waldbröl (près de Cologne).

Cet institut  est un monastère de la communauté du Village des Pruniers où vivent moines et moniales, disciples de Thich Nhat Hanh. Il se situe près de chez nous (entre 2 à 3 heures de route de la Belgique, 4h45 de train de Paris) et est encore peu connu des pratiquants francophones. Nous souhaitons vous le faire découvrir en y allant ensemble, une première fois peut être, pour certains d'entre vous.

Le jardin des Bouddhas à l'Institut Européen du Bouddhisme Appliqué

Le fait que les enseignements et retraites sont habituellement proposés en anglais ou allemand a pu aussi freiner sa fréquentation par les francophones ; la retraite du 5 au 8 janvier se donnera, en partie, en français directement, ou sera systématiquement traduite (nous assurerons les traductions). Nous souhaitons que les francophones puissent y trouver leur place petit à petit grâce à leur fréquentation. C'est aussi un grand souhait de nos frères et soeurs monastiques de l'EIAB.

Enfin, nous souhaitons également vous faire découvrir à l'occasion de cette retraite le riche enseignement proposé par Soeur Bi Nghiem (Soeur Ingrid, une enseignante du Dharma allemande qui a vécu de nombreuses années au village des pruniers et qui maîtrise parfaitement le français) sur le thème des ancêtres. Voici sa présentation de l'atelier que nous vivrons :

"Nous faisons partie d'un riche courant de vie et nous sommes liés à ce courant de mille manières. Nous tous, nous sommes plus qu'un "Je". Dans cet atelier, nous porterons notre attention sur les dimensions de l'inter-être dans notre propre vie, c'est à dire sur nos parents et nos ancêtres, afin de voir à quel point ils continuent à vivre en nous . Nous allons essayer de nous réconcilier avec eux. "

Quelques uns d'entre nous ont pu faire l'expérience de cet atelier l'an passé et c'était magnifique.

La Communauté monastique représentée par le frère Thay Phap An, est particulièrement heureuse de nous recevoir et a accordé une réduction de 25% du prix du séjour pour toutes les formules de séjour.

Pour toutes ces raisons, nous vous invitons à vous inscrire à cette retraite en remplissant le formulaire en ligne à l'adresse :

https://docs.google.com/forms/d/1TMcSi8kqJh1OLdw_zsql01Vqosju28MxUtaSIg67b_s/edit

Cela avant le 1 décembre 2016 . Et de payer votre séjour directement auprès de l'EIAB  dont voici les coordonnées bancaires : IBAN / DE27 3705 0299 0341 552932 CODE BIC : COKSDE33 avec en communication :Retraite 05/01/2017 -Nom et Prénom Le suivi des payements sera assuré par l'EIAB directement.

Nous vous recontacterons notamment pour organiser les covoiturages  et d'éventuelles informations supplémentaires sur le programme. L'EIAB a aussi un site web qui renseigne sur l'endroit et le programme d'activités.

Pour toute demande d'information concernant cette retraite, nous vous invitons à écrire à l'adresse suivante qui centralise son organisation : interbeingbelgium@gmail.com

Avec joie et paix,

les sanghas de Liège ( Centre Zen de Pleine Conscience), de Fernelmont ( sangha graines d'arc-en - ciel), de Buzenol ( Sangha graines de lotus, de Bruxelles (sangha des  pommiers), de Thimister-Verviers, de Bertrix et des jeunes wake up.

Lire la suite

Prochaine rencontre des jeunes de 18-35 ans (Wake Up Paris) le 4 février 2017

24 Novembre 2016 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Voilà, nous avons trouvé la date de notre prochain beau moment de pratique entre jeunes adultes. Si vous êtes libre le samedi 4 février 2017, attrapez votre sac à dos, des vêtements confortables pour l'assise, des chaussures étanches pour la promenade, des petites délices pour le déjeuner (et le dîner si vous savez que vous resterez). C'est-à-dire un plat végétalien pour 2 ou 3 personnes pour midi, un autre pour le soir. Envoyez-nous aussi comme les fois précédentes un email pour nous informer de votre participation s'il-vous-plaît ! Dans ce message vous pouvez déposer toutes vos demandes concernant les activités que vous souhaitez avoir, ou aussi une question / problématique personnelle que vous voulez que nous abordions dans l'enseignement du matin ou le partage l'après-midi.

Nous vous attendrons joyeusement à partir de 9h30, et si vous avez envie vous pouvez aussi vous inscrire pour passer une ou plusieurs nuits à la Maison de l'Inspir...

Au fait si vous n'êtes pas libre le 4 février, la Maison de l'Inspir est ouverte et pleine de fraternité chaque semaine du jeudi matin au dimanche fin d'après-midi, et les ami-e-s de Wake Up sont là, en groupes de bonne taille :)

Portez-vous bien, à bientôt et surtout restons éveillés !

Prochaine rencontre des jeunes de 18-35 ans (Wake Up Paris) le 4 février 2017
Lire la suite

Méditation de la feuille d'automne

20 Novembre 2016 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Cette méditation guidée, que nous avons pratiquée à la Maison de l'Inspir hier matin, est extraite du livre Un lotus s'épanouit (en voie de reparution !) de notre maître Thich Nhat Hanh.

Voici un paragraphe des explications relatives à cet exercice :

"Cet exercice se base sur les visions profondes des Soutras Avatamsaka et Saddharmapundarika. Dans la pratique de la pleine conscience, la personne qui médite peut entrer en contact avec l'aspect merveilleux de la réalité appelé le royaume des dharmas (en sanskrit, dharmadhatu). Ici, nous allons découvrir que ni cette personne ni aucune chose existante ne sont sujettes à la naissance ou à la mort. [...] La naissance n'est qu'une apparence, de même que la mort. Naître c'est sembler naître ; mourir c'est sembler mourir. [...]La vie d'une feuille aussi est seulement une apparence. Bien qu'elle semble être née et mourir, elle ne le fait pas réellement. Lorsqu'elle se détache de l'arbre, elle apparaît seulement comme si elle mourait, tout comme un Bouddha apparaît comme s'il décédait et entrait dans le nirvana. Si une personne qui médite peut voir ceci, elle comprendra aussi que sa propre naissance et sa propre mort ne sont que des apparences."

 

Méditation de la feuille d'automne

Et voici le texte de la méditation guidée :

1. En inspirant, je suis conscient-e de cette inspiration. En expirant, je suis conscient-e de cette expiration. (Inspiration / Expiration)

2. En inspirant, je suis conscient-e de moi-même en train de ramasser une feuille d'automne. En expirant, je touche la merveilleuse nature interdépendante de cette feuille. (Je ramasse une feuille / Sa nature interdépendante)

3. En inspirant, je suis conscient-e de moi-même vivant-e ici et maintenant. En expirant, je touche la merveilleuse nature interdépendante de la vie en moi et autour de moi. (Vivant-e ici et maintenant / Vie interdépendante en moi et autour de moi)

4. J'inspire, je suis conscient-e de la feuille qui retourne à la Terre et renaît comme une nouvelle feuille. J'expire, je vois la feuille en dix mille formes différentes de naissance et de mort. (Feuille à la Terre, Terre à la feuille / Dix mille formes différentes)

5. J'inspire, je vois que la feuille ne naît pas réellement, qu'elle ne meurt pas vraiment, mais qu'elle apparaît seulement comme naissant et mourant. J'expire, je vois que moi-même, je ne passe pas réellement à travers la naissance et la mort mais que je semble seulement les traverser. (La feuille semble seulement naître et mourir / Je semble seulement naître et mourir)

6. J'inspire, je vois que la feuille a accompli son travail depuis des temps sans commencement. J'expire, je vois que j'ai accompli mon travail depuis des temps sans commencement. (Le travail de la feuille sans début / Mon travail déjà accompli)

7. J'inspire, je vois que la feuille est déjà ce qu'elle veut devenir. J'expire, je vois que je suis déjà ce que j'aspire à devenir. (La feuille est ce qu'elle veut être / Je suis ce que je désire être)

Méditation de la feuille d'automne
Lire la suite

Retraite d'hiver 2016-2017 chez soi

18 Novembre 2016 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Chères Amies, chers Amis,

Le temps de la retraite d’hiver est arrivé.

Cette retraite instaurée au temps du Bouddha est avant tout une retraite monastique. Elle correspond à la retraite « varṣaḥ » (en sanskrit) d’une durée de 90 jours pendant laquelle les moines et les moniales du nord de l’Inde se réunissaient en communautés pendant la saison des pluies afin d’approfondir leur pratique et partager le même mode vie. La vie monastique à cette époque étant principalement une vie nomade, le déplacement des disciples du Bouddha devenait donc difficile durant cette saison des pluies ; un autre aspect de cette retraite était la protection à la fois des récoltes dans les champs et de la vie des insectes qui y vivaient en grand nombre contre le piétinement qu’aurait provoqué le passage des disciples du Bouddha.

Les Soeurs présentes à la Maison de l'Inspir cet hiver 2016-2017

Au Village des Pruniers, à la Maison de l’Inspir, et dans tous les autres monastères suivant l’enseignement de Thầy, les Frères et les Sœurs monastiques perpétuent cette tradition.

Mais, nous vous invitons à suivre les liens ci-dessous afin d’en apprendre davantage sur le sens de cette retraite d’hiver :

http://villagedespruniers.net/retreats/info/retraite-dhiver-2016-2017-2/

http://dictionnaire.sensagent.leparisien.fr/Vassa/fr-fr/

Aujourd’hui, et cela depuis quelques années déjà, nous avons pensé étendre cette retraite d’hiver aux personnes laïques soit en allant directement vivre cette retraite au Village des Pruniers, jusqu’à 90 jours, ou soit plus simplement en pratiquant cette retraite d’hiver « chez soi ».

La Retraite d’Hiver Chez Soi va nous permette à nous aussi d’approfondir notre pratique de la méditation à l’instar des moines et des moniales. Nous serons amenés à nous fixer certaines limites qui, même si elles ne sont pas géographiques comme pour nos Frères et Sœurs monastiques, vont nous faire prendre conscience de notre vie d’une manière plus intime dans laquelle nous pourrons restreindre certains déplacements non nécessaires, restreindre certaines consommations inutiles pour notre épanouissement, ou être plus attentif à notre corps et à notre activité mentale comme les pensées, les sensations, les perceptions, les formations mentales, la conscience.

Nous serons peut-être amenés aussi à cultiver un peu plus le silence, à ralentir un peu notre vie quotidienne surtout à la maison, à prendre soin de notre intérieur…

La retraite d’hiver chez soi est un voyage intérieur, et si vous le voulez bien nous nous invitons à prendre part à ce voyage en marquant le début de la retraite par un geste ou un signe un peu « spécial » qui sera comme un engagement pour suivre ce chemin intérieur : - faire une petite cérémonie toute simple avec une méditation silencieuse, allumer une bougie ou un bâton d’encens, organiser une petite cérémonie du thé en invitant des amis, se prosterner devant les ancêtres en faisant le vœu d’être en paix… chacun d’entre nous doit trouver ce qui lui convient le mieux selon sa sensibilité, sa tradition ou sa culture.

Retraite d'hiver 2016-2017 chez soi

Ce voyage intérieur, bien sûr, est déjà notre destination.

Mais peut-être avant toute chose, avant de partir en voyage, et cela peut aussi être un geste très « spécial », nous sommes invités à faire du tri dans tout ce que nous possédons, et probablement nous trouverons beaucoup d’affaires dont nous n’avons pas besoin. C’est alors sans doute le moment de choisir de s’alléger en vêtements, en divers objets dont on ne sert pas, en jouets, en vaisselle, en livres, etc… et d’en faire don à une association ou à une personne dont on sait qu’elle est réellement dans le besoin.

C’est la pratique de « Dana ».

Le don altruiste qui n’attend pas de retour, qui enrichit notre cœur.

Ce don pourra aussi s’exprimer par notre vraie présence à notre bien-aimé, bien-aimée, à nos enfants, à nos familles.

Etre vraiment présent pour soi-même c’est être vraiment présent pour nos proches.

Soyons généreux de cœur et disponibles pour aller à la rencontre des évènements internes qui surgiront dans notre conscience et apprenons à les accueillir avec tendresse et compassion.

Pendant cette retraite nous essaierons d’être vraiment présents pour nous-mêmes en lien les uns avec les autres puisque nous aurons la même pratique malgré l’éloignement de nos habitations. Et, comme les années précédentes, nous continuerons à écrire régulièrement des petits messages de pratique publiés sur le site (blog) de la Maison de l’Inspir sur lequel vous pouvez vous abonner afin de recevoir par mail les alertes à chaque publication. Ce site de la Maison de l’Inspir sera notre contact direct avec la retraite d’hiver monastique et laïque.

Nous sommes aussi invités à écouter les enseignements de Thầy, à la Maison de l’Inspir ou au Village, ou encore en ligne sur internet.

Cette année le thème et le support des messages de pratique sera les Sept Facteurs d’Eveil. Nous pourrons lire les passages concernant ce thème dans le livre « Le Cœur des Enseignements du Bouddha » écrit par Thầy (voir le chapitre correspondant).

« Imaginez un arbre avec sept grosses branches, chacune d’elles représentant un facteur d’éveil. Chaque année, chaque branche continue de pousser et de produire de nouvelles pousses et de nouvelles feuilles. L’éveil ne cesse de grandir à tout moment. » TNH

Retraite d'hiver 2016-2017 chez soi

Le premier Facteur d’Eveil : la Pleine Conscience

Premier et principal facteur d’éveil : c’est « Smriti » - se souvenir.

Nous savons où nous sommes, ce que nous faisons, ce qui nous entoure, les personnes avec qui l’on vit ou celles avec qui l’on parle. Nous savons que nous habitons une maison ou un appartement, que nous conduisons une voiture sur une route où il y a des milliers d’autre voitures. Nous avons un mari, une épouse, un ou plusieurs enfants, nous avons peut-être encore des parents, et nous le savons bien. Nous sommes au travail entourés de collègues et nous avons un travail à faire, cela aussi nous le savons. Et ainsi bien d’autres choses tout autour de nous formant un contexte à notre pleine conscience.

Mais souvent nous oublions où nous sommes et ce que nous faisons, nous oublions notre entourage immédiat et les personnes avec qui nous parlons. Dans notre habitation nous ne sommes parfois plus conscients de cette habitation, et quand nous conduisons il arrive que nous oubliions cela aussi, ainsi que les autres conducteurs, les autres voitures. Il nous arrive même de ne plus voir nos enfants, nos parents, d’oublier notre mari ou notre épouse… tout est si naturel, pourquoi s’en occuper davantage ?

Proposition de pratique à mettre en œuvre au moment de la journée qui vous conviendra :

  • Apprendre à se situer dans notre espace de vie en sachant par exemple où se trouvent le nord, le sud, l’est et l’ouest, que l’on soit dans sa chambre ou dans la cuisine. On peut continuer cette pratique au travail, en voiture ou bien dans la forêt lors d’une ballade.
  • A la maison, apprendre à ralentir ses gestes lors d’un déplacement du salon à la chambre : je fais un pas, j’inspire, un deuxième pas, j’expire, ou un peu plus vite : un pas, j’inspire, deux pas, j’expire.
  • Apprendre et pratiquer la pleine conscience de nos gestes quotidiens comme pour laver la vaisselle : être conscient que c’est une assiette ou un bol, être conscient de l’eau qui coule, et tiens voilà un verre… être conscient de ses propres mains, puis de tout son corps. Cette pratique est possible pour balayer le sol, laver les vitres, repasser le linge, nettoyer la salle de bain ou les toilettes, refaire son lit, enlever la poussière, etc… mais surtout ralentir les gestes et choisir un travail assez court, sinon faire une pause avec un thé ou un café.
  • Prendre le temps nécessaire pour préparer et boire ce thé ou ce café ; si une pensée préoccupante se présente, apprendre à revenir à cet instant présent grâce au contact avec le thé, le café, la bouilloire, l’eau chaude ou encore la tasse. Ce sont des supports pour cultiver la pleine conscience.
  • Pendant ces activités quotidiennes, apprendre à reconnaître les sensations qui ne manqueront pas de surgir dans le mental, et voir comment cela se produit notamment au niveau de l’apparence : - les toilettes sont sales et cela me repousse un peu, c’est une sensation désagréable et je le reconnais, j’en suis conscient ; mais en nettoyant j’ai l’occasion de rendre ce lieu plus agréable, voilà une nouvelle sensation… nous avons souvent besoin des toilettes. On peut appliquer ce principe à toute chose « agréable, désagréable ou neutre ». Observer et reconnaître sans perdre notre attention.
  • Pour finir, apprendre à regarder ceux qui vivent près de nous avec des yeux nouveaux : les yeux de la pleine conscience. « Chéri, chérie, je sais que tu es là, et j’en suis heureux, heureuse ». C’est un mantra d’amour, et on n’est pas obligé de lui dire cela tous les jours bien sûr, mais le simple fait de préparer une boisson chaude quand son bien aimé ou bien aimée rentre du travail et prendre le temps de boire cette boisson ensemble paisiblement est une autre façon de lui dire ce mantra. Ou encore, quand son enfant adolescent souffre, le simple fait de le prendre dans ses bras pendant quelques respirations, est une autre manière de mettre en œuvre ce mantra d’amour véritable. Ne lui infligeons pas une deuxième souffrance, la réprimande…

Nous pouvons lire : le Sûtra des Quatre Etablissements de l’Attention -

Satipatthana Sutta (Transformation et Guérison - Thích Nhất Hạnh)

Parole de Bouddha :

« Si vous pratiquez les quatre établissements de la pleine conscience, vous réaliserez les sept facteurs d’éveil »

Lire la suite

Enseignements en français récents au Village des Pruniers

4 Novembre 2016 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Nous avons le bonheur de partager les liens des vidéos suivantes, il s'agit d'enseignements de nos grandes Soeurs francophones bien-aimées pendant la retraite des membres de l'Ordre de l'Inter-être. En espérant que vous y trouverez une grande source de nourriture et d'enrichissement pour votre pratique !

Enseignement du 23/10/2016 de Sr Dao Nghiem sur comment transformer les énergies d'habitude

Enseignement du 20/10/2016 de Sr Dinh Nghiem sur l'Enseignement donné aux malades

Post-scriptum : pouvez-vous trouver nos deux Soeurs sur cette photo prise pendant la marche méditative au Hameau du Bas avec notre maître ?

Enseignements en français récents au Village des Pruniers
Lire la suite

Journée de taichi intégral à la Maison de l'Inspir le samedi 7 janvier 2017

2 Novembre 2016 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Journée de taichi intégral à la Maison de l'Inspir le samedi 7 janvier 2017

Vidéos de la session du 24 septembre 2016

Première partie

Deuxième partie

Désolées... il n'y a plus de places disponibles pour la journée de taichi le 7 janvier ! Nous pouvons vous inscrire sur liste d'attente à présent... 

Cher-e-s ami-e-s, nombre d'entre vous espèrent très patiemment la prochaine journée de remise en forme par le taichi intégral avec notre instructrice et amie Bich. Attention, cette fois les places seront plus limitées car nous pratiquerons les exercices à l'intérieur... alors nous fermerons les inscriptions à 20 personnes... merci de votre compréhension en attendant le printemps :)

Qu'il est bon de se détendre, d'oublier le stress, de faire le plein d'énergie et de ressentir la joie de vivre.

Le Taichi Intégral combine le Tai chi, le Qui Gong et le Yoga. Il favorise l'interaction corps et esprit.

Pendant cette journée, nous nous laissons aller au plaisir de découvrir la souplesse du papillon, l'équilibre de la grue, la concentration du buffle... entre autres animaux.

Les mouvements d'auto massage et de relaxation nous réconcilient avec le corps souvent malmené et oublié.

Ce stage est ouvert à tous. Il n'est pas nécessaire d'avoir une expérience préalable.

*Lieu: Maison de L'Inspir (petit monastère de la communauté du Village des Pruniers à Paris) 7, Allée des Belles Vues, 93160 Noisy le Grand .

*Quand: Samedi 7 janvier 2017- de 9h30 à 17h

*Accès: REA A Noisy le Grand, Bus 320 circulaire intérieur, arrêt Carrefour de Malnoue

Voiture : aucun Parking possible dans le Parc de Villeflix _ Parking dans Noisy Le Grand en face de la piscine centre ville.

*Animatrice: Bich Trinh, formée au Taichi Intégral de Maitre Hang Truong

*Participation: 30 euros pour la journée, 20 euros pour étudiants, le repas est compris

* Inscription : maisondelinspir@yahoo.fr

Prévoir tenue souple, tapis de gym (pour la relaxation)

Notre capacité d'accueil est de 20 personnes, inscrivez vous avant le 5 janvier, s'il vous plait !

Bulletin d'inscription au Tai Chi intégral

Nom, prénom.................................................................................................................................

Adresse.......................................................................................................................................

Téléphone.........................................email.................................................................................

Maison de L'Inspir 7, Allée des Belles Vues 93160 Noisy le Grand .

Lire la suite

Compassion et soutien après le désastre écologique causé par l'usine sidérurgique Formosa au Vietnam

2 Novembre 2016 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Compassion et soutien après le désastre écologique causé par l'usine sidérurgique Formosa au Vietnam

En Avril 2016, le complexe sidérurgique Formosa à Vũng Áng (Centre Vietnam) , en évacuant ses déchets toxiques dans la mer a généré un désastre écologique touchant 4 provinces du centre du Vietnam depuis celle de Ha Tinh jusqu'à la province de Hue, tuant des tonnes de créatures  marines telles que coraux, poissons, crustacés, mollusques, etc…Ce désastre a par voie de conséquence touché des millions de familles vivant des produits de la mer, des éleveurs de mollusques, des producteurs de sel et des activités du secteur tertiaire telles que la restauration, le tourisme , le commerce etc… Ce désastre à grande échelle a également tué des plongeurs, intoxiqué un grand nombre de personnes ayant consommé les produits contaminés de la mer.

Le groupe industriel Formosa a reconnu ses erreurs et promis de dédommager le Vietnam de 500 millions de dollars US mais jusqu'à présent, les habitants du littoral des provinces contaminées (Hà Tĩnh, Quảng Bình, Quảng Trị, Thừa Thiên) subissent toujours silencieusement les conséquences de  ce désastre et ne mangent plus à leur faim.

Depuis une dizaine d'années, les disciples de maître  Thich Nhat Hanh , à travers leur programme d'aide  "Compréhension et Amour "(Hiểu và Thương) du Village des Pruniers (pour plus d' informations sur ce programme , consulter la page http://villagedespruniers.net/donner/aider-au-vietnam/)  , aident financièrement 112 classes de maternelle du Centre Vietnam. Ils ont  été informés dernièrement par les enseignants que depuis 6 mois, de plus en plus d'enfants ne viennent plus à l'école.  Le programme " Compréhension et Amour "   finance les repas de midi des enfants à hauteur de 8000VND par repas mais cela  ne suffit pas car en plus des repas, chaque enfant doit payer 4000 VND  de prime aux enseignantes  et 3000VND pour l'entretien de l'école. L'enfant qui ne règle pas la totalité de ces contributions ne peut pas fréquenter l'école. Leurs pères sont obligés de trouver du travail dans les grandes villes pour subvenir aux besoins de leur famille.               

Le Village des Pruniers a créé un programme complémentaire au programme " Compréhension et Amour " et l'a appelé  " Giọt Nước Cánh Chim" (Une goutte d'eau portée sur une aile d'oiseau). Ce programme a offert 300.000 VND (équivalent à 12 € ou 14 USD) à chaque famille pour leur permettre de créer un petit commerce de restauration offrant des plats végétariens le long du littoral afin qu'elles puissent avoir immédiatement un petit revenu. Dans un premier temps, le programme " Une goutte d'eau portée sur une aile d'oiseau " a offert la somme de  300.000 VND accompagnée d'une lettre explicative à 800 familles de la province de Hà Tĩnh, 700 de Quảng Bình, 500 de Quảng Trị, 500 de Thừa Thiên et 200 spontanées soit au total 2700 offrandes aux 2700 familles sinistrées de Formosa.

Nous avons également suggéré aux populations de créer des petites coopératives regroupant chacune 5 familles,  certaines pour monter des kiosques de restauration offrant des plats végétariens avec des légumes  bio, d'autres pour la plantation de légumes bio. , etc… Les endroits où l'on disposerait de larges surfaces forestières, on leur ferait créer de plus grandes coopératives de fermes agricoles pour produire des légumes bio en  grandes quantités qu'on arroserait avec de l'eau propre provenant des puits creusés., etc …

Après le désastre Formosa le Centre Vietnam subit maintenant de graves  inondations          

Les plaies du désastre écologique Formosa ne sont pas encore pansées que les populations pauvres des 4 provinces du Centre Vietnam Quảng Trị, Quảng Bình, Nghệ An et Hà Tĩnh doivent déjà subir une catastrophe naturelle : des inondations d'une ampleur inégalée depuis bien des années. Des milliers de maisons sont complètement immergées, les routes et les plaines transformées en fleuves. Toutes ces  longues années de labeur, d'économies des populations du centre ont été effacées par les flots rougis de limon, emportées vers les fleuves et la mer. Elles se retrouvent dénuées de tout. Des personnes ont été emportées par les flots et ne reviendront plus jamais parmi les leurs.

Afin d'aider les populations du Centre à surmonter ces dures épreuves, rejoignez-nous dans le programme "Une Goutte d'eau portée sur une aile d'oiseau". Avec ces simples gouttes d'eau, nous créerons ensemble des pluies qui éteindront l'incendie de la pauvreté.

Comment contribuer :

- En espèces, mettre directement votre contribution dans la boite Donations du Monastère prévue à cet effet

- Par chèque : l’envoyer par courrier à l’adresse de  La Maison de L’Inspir , 7 allée des belles vues, 93160 Noisy le Grand, à l’ordre de la communauté Bouddhique Zen, en indiquant dans le courrier « pour la caisse de secours pour le centre du Vietnam »  

- Virement bancaire au compte CBZ Village des Pruniers, Banque CREDIT AGRICOLE - IBAN FR76 1330 6003 4242 9011 9901 196  BIC AGRIFRPP833

Lire la suite

Compte-rendu de la 14ème journée Educ'Inspir (du 1er octobre 2016)

28 Octobre 2016 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Compte-rendu de la 14ème journée Educ'Inspir (du 1er octobre 2016)

Après déjà plusieurs semaines d'attente, nous publions enfin le compte-rendu très riche de la journée de pratique pour les enseignant-e-s et éducateurs-trices (Educ'Inspir) le 1er octobre dernier. Si vous avez des photos de ces moments, merci de nous les envoyer pour en faire profiter la Sangha ! Nous sommes aussi preneuses d'anecdotes de vos activités de pleine conscience avec les enfants et ados en classe (par exemple).

Et si vous n'êtes pas encore au courant, la prochaine journée Educ'Inspir aura lieu le 21 janvier 2017. Les inscriptions seront ouvertes après Noël.

Bonne lecture et bonne pratique :)

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>