Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 La Maison de l'Inspir

Articles récents

Samedi 19 septembre : Première Journée Yin à la Maison de l'Inspir

19 Août 2015 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Samedi 19 septembre : Première Journée Yin à la Maison de l'Inspir

Le samedi 19 septembre 2015, nous vous accueillerons à la Maison de l’Inspir,

pour une journée entre femmes, toute en méditation et pleine conscience.

(les messieurs qui viendront ce jour-là auront d'autres activités).
 
En offrant cette Journée Yin, nous souhaitons proposer un espace permettant aux
femmes qui le souhaitent de partager des moments ensemble, et de nous retrouver
autour de thématiques et expériences de vie communes. Chacune d’entre nous est
irremplaçable, puisque chacune est unique, a dit un auteur connu. Et pourtant,
en parallèle de cette identité unique, certaines expériences nous sont communes
– telles que notre place dans la société et les attentes de celles-ci par
rapport à nous (que ce soit dans la sphère privée ou professionnelle), nos
relations de couple et/ou sexuelles, etc.
Un enseignement dispensé par Sœur Giac Nghiem, exclusif à notre groupe,
ouvrira la journée. Le soleil de notre journée se couchera sur un partage entre
femmes, qui nous permettra de nous ouvrir plus librement que dans un groupe mixte.

 

INSCRIPTION ET CONTRIBUTION

Pour vous inscrire, vous pouvez nous contacter sur mariels.boucaud@gmail.com, ou
paulinebandelier@yahoo.fr. Si vous vous décidez à la dernière minute, vous serez
aussi les bienvenues, toutefois merci d’arriver en début de journée afin de nous
permettre de conserver au mieux la cohésion de notre groupe tout au long de la
journée. Merci d’apporter un plat pour le déjeuner (détaillé ci-dessous), afin
que nous puissions toutes partager un repas commun. Les sœurs nous permettant de
vivre cette journée dans un cadre idéal, vos dons sont les bienvenus pour
contribuer à la vie de la maison, qui nous accueille généreusement.

 

PROGRAMME

Voici le programme que nous vous proposons. Ce programme est susceptible de
modification en fonction du nombre de femmes présentes. Si vous souhaitez offrir
une activité, il suffit de l’annoncer le matin, à votre arrivée ou encore mieux
de nous la proposer avant par mail afin que nous puissions l’insérer au mieux
dans la journée.
10h00 : Enseignement précédé d’une méditation
11h30 : Marche méditative (avec les sœurs et amis laïcs présents)
12h30 : Repas en pleine conscience
14h30 : Relaxation totale, Qi Gong, Taï Chi ou autre activité proposée par un
(ou des) membre(s) du groupe.
15h30 : Partage
17h30 : Fin de la journée

 

TENUE COOCOONING

Assurez-vous de venir avec une tenue dans laquelle vous vous sentez bien et
détendues. Pensez à prendre des chaussettes et un pull pour l’intérieur de la
maison, qui est parfois frais, et selon la météo, un vêtement chaud ou abritant
pour l’extérieur, pour notre marche méditative (le long de la Marne). Vous
n’avez pas besoin d’amener un coussin de méditation, puisque la maison de
l’Inspir dispose de matelas et de coussins pour la méditation assise.

 

POUR LE DÉJEUNER

Merci d’apporter un plat végétalien pour 4-5 personnes (qui ne contient pas de
viande, de poisson, ni de produits d’animaux de type lait, beurre, œufs,
fromage), comme par exemple des lentilles, du quinoa en salade, du houmous, des
légumes vapeur, des salades composées ... Les ingrédients du type
lait/beurre/œufs peuvent être éventuellement utilisés pour les fonds de tarte ou
bien dans un gâteau, si besoin. Sinon, vous pouvez aussi trouver de nombreuses
recettes de gâteaux végétaliens sur internet, et nous confectionner un délicieux
désert de votre choix. Nous partagerons tous les plats amenés lors du déjeuner.        

                 

 

Voir les commentaires

La Maison de l'Inspir sera fermée à partir du lundi 24 août jusqu'au vendredi 11 septembre inclus

12 Août 2015 , Rédigé par Maison de l'Inspir

La Maison de l'Inspir sera fermée à partir du lundi 24 août jusqu'au vendredi 11 septembre inclus

Les soeurs vont prendre un temps de pause et pour cela nous vous demandons de bien vouloir noter que la Maison de l'Inspir sera fermée à partir du lundi 24 août jusqu'au vendredi 11 septembre inclus. Nous reprendrons nos activités le samedi 12 septembre à partir de 10h.

Voir les commentaires

Enseignement de Soeur Chan Khong

11 Août 2015 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Voici le lien pour regarder l'enseignement offert par Soeur Chan Khong durant la retraite d'été au Village des Pruniers

Voir les commentaires

Enseignements en français de la retraite d'été 2015 au Village des Pruniers

6 Août 2015 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Voici les liens pour regarder des enseignements offerts en français au Village des Pruniers cet été.

Voir les commentaires

Sommet des Consciences pour le climat à Paris le 21 juillet

4 Août 2015 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Le 21 juillet a eu lieu à Paris le Sommet des Consciences pour le climant, réunissant plus d'une quarantaine de personnalités morales et religieuses du monde entier pour répondre à la question "The climate, why do I care?" et lancer ensemble un "Appel des Consciences pour le climat".

Sr Chan Khong a représenté notre Maitre et la Sangha du Village des Pruniers durant cette journée. Elle parle à la 52ème minute

Voir les commentaires

Randonnée dans les Pyrénes

4 Août 2015 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Randonnée dans les Pyrénes

Chère Communauté bien-aimée,

Nous espérons que vous passez un bel été et que vous vous réjouissez de chacun de vos pas et de chacune de vos respirations. Soeur Dao Nghiem vient tout juste de revenir à la Maison de l'Inspir après trois semaines de randonnée avec sa fille dans les Pyrénées. Nous avons pu complètement nous fondre dans l'amour de la Terre Mère recevant ses cadeaux chaque jour. Nous avons dormi dans une petite tente, bu l'eau des sources, nous sommes lavées dans les ruisseaux et mangé très simplement la nourriture que nous portions. A chaque pas la Terre Mère nous offrait sa présence, sa beauté. Voici quelques photos souvenirs de ce superbe voyage.

Randonnée dans les PyrénesRandonnée dans les PyrénesRandonnée dans les PyrénesRandonnée dans les PyrénesRandonnée dans les PyrénesRandonnée dans les PyrénesRandonnée dans les PyrénesRandonnée dans les PyrénesRandonnée dans les PyrénesRandonnée dans les PyrénesRandonnée dans les PyrénesRandonnée dans les PyrénesRandonnée dans les PyrénesRandonnée dans les PyrénesRandonnée dans les Pyrénes
Voir les commentaires

Thay et le lotus

1 Juillet 2015 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Thay et le lotus

Thay le 16 Juin dans son ermitage se réjouissant du parfum d'une fleur de lotus.

Voir les commentaires

Parole de Thay sur le changement climatique

24 Juin 2015 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Parole de Thay sur le changement climatique

L’Organisation des Nations Unies a beaucoup œuvré pour donner la parole aux leaders spirituels dans la discussion sur le changement climatique. Voici la position du Vénérable Maitre Zen Thich Nhat Hanh, sur le changement climatique et notre Terre Mère, à la demande de l’ONU, en prévision du Sommet sur le Climat qui aura lieu à Paris en décembre 2015.

THICH NHAT HANH
Tomber amoureux de la Terre

Cette belle planète qui donne la vie en abondance, et que nous appelons Terre, a donné naissance à chacun de nous et chacun de nous porte la Terre dans chaque cellule de notre corps.

Nous faisons un avec la Terre

La Terre est notre mère, elle nous nourrit et nous protège à chaque moment, en nous donnant de l’air à respirer, de l’eau fraîche à boire, de la nourriture à manger et des herbes médicinales pour nous guérir lorsque nous sommes malades. Chaque inspiration que nous prenons contient l’azote, l’oxygène, la vapeur d’eau et les oligoéléments de notre planète. Lorsque nous respirons en pleine conscience, nous pouvons faire l’expérience de l’interêtre avec l’atmosphère délicate de la Terre, avec toutes les plantes et même avec le soleil, dont la lumière rend possible le miracle de la photosynthèse. A chaque respiration, nous pouvons faire l’expérience de la communion. A chaque respiration, nous pouvons savourer les merveilles de la vie.

Nous avons besoin de changer notre façon de penser et de voir les choses. Nous avons besoin de réaliser que la Terre n’est pas juste notre environnement. La Terre n’est pas quelque chose d’extérieur à nous. En respirant en pleine conscience et en contemplant votre corps, vous réalisez que vous êtes la Terre. Vous réalisez que votre conscience est également la conscience de la Terre. En regardant autour de vous, ce que vous voyez n’est pas votre environnement, c’est vous.

Notre grande mère, la Terre

Quelle que soit notre nationalité ou notre culture, quelle que soit la religion que nous suivons, que nous soyons bouddhistes, chrétiens, musulmans, juifs ou athées, nous pouvons tous voir que la Terre n’est pas de la matière inerte. Elle est un grand être, qui a donné elle-même naissance à de nombreux autres grands êtres, dont les Bouddhas et boddhisattvas, les prophètes et les saints, les fils et les filles de Dieu et l’humanité. La Terre est une mère aimante, qui nourrit et protège tous les peuples et toutes les espèces sans discrimination.

Quand vous réalisez que la Terre est tellement plus que simplement votre environnement, vous serez poussé à la protéger de la même façon que vous vous protégeriez vous-même. C’est la sorte de prise de conscience, la sorte d’éveil dont nous avons besoin, et l’avenir de la planète dépend de notre capacité à cultiver ou non cette vision profonde. La Terre et toutes les espèces sur Terre sont en réel danger. Mais si nous pouvons développer une relation profonde avec la Terre, nous aurons assez d’amour, de force et d’éveil pour changer notre mode de vie.

Tomber amoureux

Nous pouvons tous ressentir une admiration profonde et de l’amour lorsque nous voyons la grande harmonie, l’élégance et la beauté de la Terre. Une simple branche de cerisier en fleurs, la coquille d’un escargot ou les ailes d’une chauve-souris, tout témoigne de la majestueuse créativité de la Terre. Chaque avancée de notre compréhension scientifique approfondit notre admiration et notre amour pour cette merveilleuse planète. Lorsque nous pouvons véritablement voir et comprendre la Terre, l’amour se fait jour dans nos cœurs. Nous nous sentons en connexion. C’est le sens de l’amour : faire un.

C’est seulement lorsque nous serons réellement tombés amoureux de la Terre que nos actions naîtront de la vénération et de la vision profonde de notre interconnexion. Mais beaucoup d’entre nous se sont éloignés de la Terre. Nous sommes perdus, isolés et esseulés. Nous travaillons trop dur, nos vies sont trop occupées, et nous sommes agités et distraits, nous nous perdons dans la consommation. Mais la Terre est toujours là pour nous, nous offrant tout ce dont nous avons besoin pour nous nourrir et nous guérir : le miraculeux grain de maïs, le cours d’eau rafraîchissant, la forêt odorante, le majestueux sommet enneigé d’une montagne et le chant joyeux des oiseaux à l’aurore.

Le vrai bonheur est fait d’amour

Beaucoup d’entre nous pensent avoir besoin de plus d’argent, plus de pouvoir et d’un meilleur statut pour pouvoir être heureux. Nous sommes tellement occupés à passer notre vie à courir après l’argent, le pouvoir et la célébrité, que nous ignorons que les conditions du bonheur sont déjà disponibles. En même temps, nous nous perdons dans les achats et la consommation de choses dont nous n’avons pas besoin, en mettant beaucoup de pression sur notre corps et sur la planète. Et pourtant, une grande partie de ce que nous buvons, mangeons, regardons, lisons ou écoutons est toxique. Cela pollue nos corps et nos esprits avec de la violence, de la colère, de la peur et du désespoir.

Tout comme le dioxyde de carbone pollue notre environnement physique, nous pouvons parler de la pollution spirituelle de notre environnement : l’atmosphère toxique et destructrice que nous créons par notre façon de consommer. Nous avons besoin de consommer d’une façon qui nourrisse véritablement notre paix et notre bonheur. Ce n’est que lorsque nous viserons un développement durable en tant qu’êtres humains que notre civilisation pourra avoir aussi un développement durable. Il est possible d’être heureux ici et maintenant.

Nous n’avons pas besoin de consommer beaucoup pour être heureux ; en réalité, nous pouvons vivre très simplement. Avec la pleine conscience, tout moment peut devenir un moment heureux. Savourer une simple respiration, prendre un moment pour s’arrêter et contempler le ciel bleu et apprécier pleinement la présence de notre bien-aimé, cela peut largement suffire à nous rendre heureux. Chacun de nous a besoin de revenir pour se reconnecter avec soi-même, avec nos bien-aimés et avec la Terre. Ce n’est pas notre argent, notre pouvoir ou notre consommation qui peuvent nous rendre heureux, mais c’est d’avoir dans notre cœur l’amour et la compréhension.

Le pain dans ta main est le corps du cosmos

Nous avons besoin de consommer d’une façon qui garde vivante notre compassion. Mais beaucoup parmi nous consomment d’une façon qui est très violente. Des forêts sont coupées pour élever du bétail ou pour cultiver des céréales pour faire de l’alcool, alors que des millions de gens dans le monde meurent de faim. Réduire de 50 % la quantité de viande et d’alcool que nous absorbons est un véritable acte d’amour pour nous-mêmes, pour la Terre et pour les autres. Manger avec compassion peut déjà aider à transformer la situation de notre planète et rétablir l’équilibre entre nous-mêmes et la terre.

Rien n’est plus important que la fraternité et la sororité

Il y a une révolution qui doit être faite, et elle commence en chacun de nous. Nous avons besoin de nous éveiller et de tomber amoureux de la terre. Nous sommes homo sapiens depuis longtemps. Il est temps maintenant de devenir homo conscius. Notre amour et notre admiration pour la Terre ont le pouvoir de nous réunir et d’effacer toutes les frontières, les séparations et les discriminations. Des siècles d’individualisme et de compétition ont provoqué une terrible destruction et aliénation. Nous avons besoin de rétablir une véritable communication – une véritable communion – avec nous-mêmes, avec la Terre et entre nous, qui sommes des enfants de la même mère. Nous avons besoin de plus qu’une nouvelle technologie pour protéger la planète. Nous avons besoin d’une véritable communauté, d’une coopération.

Toutes les civilisations sont impermanentes et doivent mourir un jour. Mais si nous continuons notre cours actuel, il ne fait aucun doute que notre civilisation sera détruite plus tôt que nous le pensons. La Terre pourrait avoir besoin de millions d’années pour guérir, pour retrouver son équilibre et restaurer sa beauté. Elle sera capable de se remettre, mais, nous, les humains, allons disparaître avec beaucoup d’autres espèces, jusqu’à ce que la Terre soit en mesure de générer les conditions qui nous ramèneront sous de nouvelles formes. Si nous pouvons accepter l’impermanence de notre civilisation avec paix, nous serons libérés de notre peur. Et c’est à ce moment-là seulement que nous aurons suffisamment de force, d’éveil et d’amour pour pouvoir nous rassembler. Chérir notre précieuse Terre, tomber amoureux de la Terre, ce n’est pas une obligation. C’est la condition de notre bonheur et de notre survie, à titre personnel et collectif.

THICH NHAT HANH

Voir les commentaires

Prochain atelier Educ'Inspir Wake-up Schools France le samedi 26 septembre

23 Juin 2015 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Si nous sommes en paix, si nous sommes heureux, nous pouvons sourire et nous épanouir telle une fleur, et chacun dans notre famille, dans notre société tout entière, profitera de notre paix.
-Thich Nhat Hanh (Extrait de "Esprit d'amour, esprit de paix")

Notre prochain atelier Educ'Inspir aura lieu le samedi 26 septembre 2015 à la Maison de l’Inspir.

Son thème sera : la Paix.

Le Vénérable Thich Nhat Hanh a écrit plusieurs livres sur ce sujet:

"La paix, un art, une pratique", "Esprit d'amour, esprit de paix" et "La paix en soi, la paix en marche"

Lors de ce dixième atelier, nous expérimenterons des pratiques qu'il nous propose pour cultiver la paix.

"Vous voulez la paix: vivez l'amour." Victor Hugo
"Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l'univers." Marc-Aurèle
"Il n'y a pas de chemin vers la paix, la paix est le chemin." Mahatma Gandhi
"La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice." Baruch Spinoza
"Pour faire la paix avec un ennemi, on doit travailler avec cet ennemi, et cet ennemi devient votre associé." Nelson Mandela
"Paix et tranquillité, voilà le bonheur." Proverbe chinois

Vivre la paix, la faire vivre en soi, c'est cultiver activement la compréhension, l'amour et la compassion, jusque dans la confusion et le conflit. La pratique de la paix, et singulièrement en temps de guerre, est un acte de courage"
-Thich Nhat Hanh (Extrait de "Esprit d'amour, esprit de paix")

Voir les commentaires

Question à Thay à propos du complexe d'égalité

9 Juin 2015 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Question :

Cher Thay, chère Sangha, au début de notre séance de pratique,ici tous les matins au Village des Pruniers et également l’an dernier pendant la tournée américaine, nous avons été invités à transformer le soi illusoire et à transformer nos complexes d’infériorité, de supériorité et d’égalité. En Amérique, la formule “complexe d’égalité” remplit les amis d’une grande confusion et de consternation. Dans notre pays, l’égalité est non seulement une obligation légale mais c’est aussi un mot-clé du mouvement des droits humains. Je me demande si vous pourriez nous donner, à moi et à mes amis, plus d’informations sur ces complexes et sur la façon de pratiquer sur ce thème?

Réponse :

Le complexe d’égalité peut entraîner beaucoup de souffrances. Ce n’est pas l’égalité en soi qui entraîne la souffrance, mais le « complexe d’égalité ». Nous devons comprendre le sens du mot “égalité”. Nous savons que le complexe de supériorité nous cause de la souffrance à nous et à l’autre. Le complexe d’infériorité, la faible estime de soi, peut être l’origine de nombreuses maladies mentales et nous croyons que l’égalité, le droit d’être égal, est la solution. Mais la pratique de l’enseignement du Bouddha est très profond. Nous souffrons car nous nous comparons à l’autre. “Je suis mieux que lui”, est le complexe de supériorité. “Je suis pis que lui”, est le complexe d’infériorité. Mais “Je suis son égal”, est aussi un complexe car si vous essayez d’être égal, vous essayez d’argumenter que vous êtes égal, et vous continuez de souffrir. Or dans l’enseignement du Bouddhisme, il n’y a pas de soi, si bien que la comparaison n’a pas lieu d’être et c’est alors que le bonheur est parfait. Vous ne comparez plus, et vous pouvez dire : “chéri, tu es moi et je suis toi. Ta souffrance est ma souffrance; ton bonheur est mon bonheur.” C’est beaucoup plus profond. C’est là que la vision de l’inter-être est très importante. Quand vous méditez, vous voyez que vous ne pouvez qu’inter-être, que vous ne pouvez pas exister uniquement par vous-même, vous devez « inter-être » avec l’autre. C’est pourquoi au Village des Pruniers, nous disons : « Tu es, donc, je suis. » Nous inter-sommes ; nous ne voyons pas un individu qui souffre et qui est heureux seul, nous voyons un couple qui vit en harmonie et qui considère le bonheur de l’autre comme son bonheur, la souffrance de l’autre, comme sa souffrance. Ainsi donc, l’harmonie est la base du bonheur et de la paix, et cette harmonie a pour fondement la vision de l’inter-être.

Dans la pratique de la pleine conscience, non seulement essayons-nous d’ôter les complexes d’infériorité et de supériorité, mais aussi le complexe d’égalité. Dans la notion « Je suis aussi bien que lui », « j’ai le droit d’être aussi bien que lui », il y a toujours un soi, et par conséquent il y a toujours comparaison.Tant que vous continuez de comparer, vous souffrez. Mais avec la vision de l’inter-être, vous ne comparez plus car « vous êtes l’autre et l’autre est vous. » Il y a harmonie, paix et bonheur. Je crois que c’est assez simple pour que vos amis le comprennent.

Voir les commentaires
1 2 3 > >>