Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 La Maison de l'Inspir

Articles récents

Enseignement par Sr Giac Nghiem et Sr Dao Nghiem le 7 décembre 2014

15 Décembre 2014 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Voici un enseignement offert par Sr Giac Nghiem et Sr Dao Nghiem au Village des Pruniers le 7 décembre 2014. Elles y partagent leur rencontre avec Thay, ainsi que leur pratique.

Nouvelles de notre Maitre - 13 décembre 2014

14 Décembre 2014 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Annonce officielle

Village des Pruniers

13 décembre 2014

A tous les centres de pratique du Village des Pruniers

A tous les centres de pratique et les sanghas tout autour du monde

A tous nos ami(e)s bien-aimé(e)s,

Thay continue à surprendre les médecins par ses signes vitaux puissants et stables, et sa respiration paisible. Ils sont surpris du fait que Thay ait été capable de survivre et même de montrer des petits signes de progrès.

Il y a quelques jours, un des médecins partageait que « Thay est une énigme », alors qu’un autre disait qu’ils étaient « témoins d’un miracle ». Un chirurgien neurologiste des USA, en visite la semaine dernière, a été très impressionné par l’engagement de l’équipe médical à offrir à Thay toutes les chances possibles pour pouvoir récupérer.

Récemment Thay a montré quelques indications d’éveil, mais il continue à rester dans le coma. A certains moments Thay a eu ses yeux ouverts pendant plus de deux heures, et répond, mais il n’est pas encore capable de montrer des signes clairs de communication. Les médecins nous rappellent que cela prendra des semaines ou peut-être des mois avant que nous puissions comprendre les dégâts causés par l’hémorragie et découvrir jusqu’à quel point la guérison sera-t-elle possible.

L’équipe médicale a commencé à stimuler Thay pour avoir plus d’éveil. Chaque jour les infirmières aident Thay à s’asseoir dans une chaise, et en addition à cela des traitements d’acupuncture et de massage sont offerts par les frères et sœurs monastiques qui s’occupent de Thay et les physiothérapeutes pour activer le corps de Thay. Nous chantons à Thay et lui faisons également écouter des chants de la Sangha ainsi que de très beaux sons de la nature.

Nous sommes très reconnaissants aux sanghas de l’EIAB et de la Maison de l’Inspir ainsi que tous les Vénérables du Vietnam et d’ailleurs, qui sont venus pour offrir leur soutien et leur présence au Village des Pruniers, ainsi que tous les amis pratiquants qui nous ont offert leur présence, ou bien ont envoyé de l’énergie, des lettres et des dessins d’amour et de soutien. Nous pouvons sentir le corps de la Sangha, comme une extension du corps de Thay trouvant de la nourriture et la guérison. Au Village des Pruniers la Sangha continue avec la retraite d’hiver, offrant des journées de pleine conscience, des journées monastiques, des enseignements sur le Dharma, des cercles de partage sur le Dharma et des cours, approfondissant et renforçant le corps de sangha de Thay.

Le 18 décembre une cérémonie d’ordination monastique aura lieu pour des jeunes novices, comme Thay l’aurait souhaité. La communauté monastique ordonnera 31 nouveaux moines et moniales en Thaïlande, neuf nouvelles sœurs novice au Village des Pruniers et un jeune novice moine au Monastère de Deer Park aux USA. Ce groupe de nouveaux monastiques appartiendra à la famille des « Chênes rouges ». Cet évènement est d’importance pour notre communauté du Village des Pruniers alors que nous continuons le travail et l’amour de notre Maitre. Il n’y a véritablement qu’une continuation.

Durant cette saison des fêtes, s’il vous plait prenez bien soin de vous-mêmes, de vos bien-aimés et de vos ami(e)s. Trouvez le temps d’être avec la nature, de vous réjouir des étoiles, des nuages blancs et de véritablement revenir chez vous et d’être vraiment chez vous à l’intérieur de vous-mêmes, ainsi que Thay nous a toujours encouragé à le faire. Vous préfèrerez peut-être écrire des lettres d’amour au lieu de dépenser de l’argent et de consommer encore plus. La nouvelle année est une opportunité merveilleuse pour pratiquer le renouveau avec nous-mêmes et lâcher prise de nos ressentiments et de nos regrets.

Nous aurons un autre message concernant la santé de Thay au moment de la nouvelle année.

Puissiez-vous et votre famille être en paix et heureux.

Puissiez-vous être capable de vous réjouir de votre véritable demeure.

« L’éternité peut être touchée dans le moment présent, et le cosmos dans la paume de votre main. »

-TNH, 18 mars 2012

Avec amour et confiance,

Les frères et sœurs du Village des Pruniers

Enseignement offert par Thay durant la retraite pour educateurs au Village des Pruniers le 27 octobre 2014

11 Décembre 2014 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Voici l'enseignement offert par notre Maitre au début de la retraite pour éducateurs au Village des Pruniers, le 27 octobre 2014. Notre Maitre était souffrant mais avait tenu à venir enseigner pour nous offrir son énergie, son amour et sa compassion.

Deuxième message de la Retraite d'Hiver Chez Soi

9 Décembre 2014 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Le chemin n'est pas un rêve. Ce n'est pas un souhait.
Le chemin est la pratique concrète.
Et il sauvera notre vie, il sauvera nos enfants.
Lorsque nous sommes sur le chemin, alors de l'intérieur de nous s'élève un flot de compassion et de bonté aimante et notre souffrance s'allège."
-Thich Nhat Hanh

au Vatican Offrande du Chant d'Avalokiteshvara
au Vatican Offrande du Chant d'Avalokiteshvara

Les six Paramita, chemin de l'amour véritable

Deuxième message retraite d'hiver chez soi 2014/2015 : Shila Paramita

Les entraînements inter-sont, pratiquer profondément un entrainement, c’est les pratiquer tous. Les Paramitas inter-sont, pratiquer profondément une Paramita, c’est les pratiquer toutes.

En écrivant :

« La pratique des cinq EPC est une forme d’amour, une forme de don.

Shila Paramita est le cadeau le plus précieux que nous puissions offrir à notre société, à notre famille, à ceux que nous aimons » (1)

Thây nous offre de porter un éclairage très profond sur les entrainements.

Nous avons tendance à voir les entrainements comme une contrainte, un devoir, un objectif à atteindre. Comment pouvons-nous les voir comme un acte d’amour, un don ?

Regardons les entrainements comme un joyau dont nous pouvons admirer toutes les facettes et attardons nous sur celle de l’amour et du don.

Propositions de pratiques

1) Comment apprendre à voir les entrainements sous l’angle de l’amour et du don (don de la présence, stabilité, liberté, fraicheur, espace) ?

Nous pouvons les lire et relire avec cette interrogation « A travers cet entraînement, que puis-je offrir de simple, profond et faisable ?» ? Ce peut-être une petite chose, une toute petite chose, mais indispensable comme un battement d’ailes de papillon ou une goutte d’eau dans un bec de colibri.

2) Offrir notre sourire et continuer à en découvrir les bienfaits en nous et autour de nous. Offrons un sourire communicatif, authentique, pas niais ou béat mais un sourire de profonde acceptation de nos fragilités, de notre vulnérabilité et donc de notre humanité.

C’est à partir de notre vulnérabilité que nous pouvons atteindre la richesse de la pratique de l’écoute profonde et de la parole aimante.

3) Continuons nos rendez-vous avec notre journal, les rendez-vous de la gratitude et de la contemplation de nos conditions de bonheurs et partageons.

Le Village est mobilisé autour de Thây, et n’est pas en mesure de nous offrir de nouveaux enseignements par internet, mais nous pouvons écouter et réécouter les enseignements qui sont en ligne, retenir un passage, une phrase qui peut nous inspirer une pratique simple ; par exemple un gâthâ ou un petit parcours de marche en pleine conscience.

Nous pouvons nous sentir fragiles et vulnérables, mais avec « le fruit de notre compréhension murissant doucement » (2) nous apprenons à développer notre confiance dans la voie du Bouddha.

« Conscients de la chance que nous avons d’être sur ce chemin de pratique, nous n’avons à nous faire de soucis pour le présent ni à avoir peur du futur »(3)

J’inspire, conscient-e- de la chance d’être sur ce chemin

J’expire, je souris à la vie…

(1) « Le cœur des enseignements du Bouddha

(2) Chant de l’offrande de l’encens

(3) Préambule des cinq entrainements à la pleine conscience.

Témoignage sur Shila Paramita

Lorsque j’ai reçu les 14 Entraînements à la Pleine Conscience en 1986, il n’y avait pas de transmission des 5 Entraînements à ce moment-là, et je me souviens avoir été touché par la profondeur et la simplicité de ces quelques mots, de ces quelques phrases qui formaient une base solide pour une pratique quotidienne de la pleine conscience. Les Entraînements n’étaient pas aussi complets qu’aujourd’hui, mais l’essentiel était déjà présent, très réalistes et faciles à mettre en pratique. Les 14 Entraînements ont été depuis enrichis, prenant en compte l’évolution rapide des techniques nouvelles qui facilitent la consommation de nombreuses nourritures toxiques, tant pour le corps que pour l’esprit, et nous font réaliser que ces nourritures sont là parfois même à notre insu.

Aujourd’hui nous avons les 5 Entraînements à la Pleine Conscience qui sont très complets et très adaptés à notre vie « moderne » et qui sont un guide précieux pour notre vie de tous les jours.

Pratiquer les Entraînements à la Pleine Conscience m’aide beaucoup à traverser les difficultés de la vie, à gérer avec succès les douleurs du passé, et à transformer bien des souffrances. Pour moi, les Entraînements sont comme une belle pierre que je polis sans cesse, que j’affine de mieux en mieux afin qu’elle soit toute douce ; c’est aussi un « koan », une parabole, que je visualise régulièrement pour être simplement en contact direct avec les évènements qui se produisent en moi et autour de moi, pour les accueillir avec douceur et compréhension…

Il y a bien des choses à dire, bien des expériences à raconter et le choix n’est pas aisé ; cependant, je vais partager avec vous une réalisation importante, assez récente, qui compte beaucoup dans ma vie.

Depuis longtemps j’ai réduit ma consommation de viande suite à ma prise de vœux dans l’Ordre de l’Inter-Etre, autrefois, et mon intention première a toujours été d’arriver à ne plus consommer de viande ni de poisson. Mais compte tenu de l’environnement familial, de ce qui m’a été inculqué pendant l’enfance, ce n’était pas aussi simple même si un jour Thầy m’a encouragé : « Jean-Pierre, manger végétarien c’est possible ». Et finalement, aujourd’hui j’ai la joie d’avoir atteint cette réalisation d’être devenu végétarien, même si je ne suis pas encore végétalien. « Oui, cher Thầy, je ne consomme plus de viande ni de poisson, et cela me procure du bonheur dans mon corps, dans mon esprit, et ma compassion pour tous ces animaux destinés à être mangés ne cesse de s’accroître. »

Curieusement je n’ai eu aucun effort à faire pour arriver à ce but ; c’était comme si mon corps tout entier refusait de continuer à absorber de la viande, comme si mon esprit tout entier se révoltait à cette idée, mais une sorte de révolte pacifique avec le regard de la compréhension.

J’ai simplement dit à mon épouse « Je ne mangerai plus de viande ni de poisson » ; cette demande que je lui avais déjà faite des années auparavant n’avait jamais rencontré une réponse favorable car sans doute je n’étais moi-même pas prêt. Par contre, aujourd’hui je suis beaucoup plus établi dans la pratique de la pleine conscience, et je trouve que c’est mon corps lui-même qui a pris la décision, sans appel, avec compassion ; cela, mon épouse l’a bien ressenti et dorénavant elle pratique davantage cette pleine conscience, même si elle mange parfois de la nourriture animale. Même mon fils qui ne s’implique pas du tout dans la méditation, préfère de temps en temps ne manger que des légumes et du tofu lorsqu’il est à la maison. Et même dans ma famille, chez mes sœurs, peu à peu s’installe cette prise de conscience lorsque je suis invité à déjeuner, pourtant ce n’est pas simple pour elles.

Aujourd’hui cela fait une année et demie que je ne prends plus de viande ni de poisson, et je ne ressens pas du tout le besoin d’en consommer à nouveau, car je vois clairement la souffrance que les animaux subissent dans leur vie, et je sais que cette souffrance est occasionnée par nous et pour notre plaisir de manger… juste pour notre plaisir ! Mais j’éprouve beaucoup de plaisir en mangeant des légumes ! Deux fois j’ai dû manger à nouveau du poisson et de la viande chez mes sœurs, et doucement j’en ai profité pour commencer à ouvrir leurs yeux sur un nouvel horizon. Les deux fois j’ai été malade !!

Je suis vraiment ravi de pouvoir maintenant être plus en accord avec les Entraînements à la Pleine Conscience, notamment le Premier, le Deuxième et le Cinquième Entraînement des 5 Entraînements à la Pleine Conscience. Je continue à polir ma pierre, je continue à porter devant moi les Préceptes, c’est l’effort nécessaire pour traverser la rivière et quitter la rive de la souffrance.

Pour finir je voudrais ajouter une anecdote : - quand j’étais enfant, je me suis retrouvé placé dans une ferme pendant 12 années et j’ai bien connu la vie animale. Et voilà ce que j’ai observé de la vie et de la mort dans une ferme : - la veille d’aller à l’abattoir, une vache a des larmes dans ses yeux, des larmes qui coulent sur sa joue… un cochon, le matin du jour prévu pour « tuer le cochon », refuse catégoriquement de sortir de lui-même de son étable… et le cheval, si intelligent, comprend tout ce qui se passe.

Chân Linh Từ

Compassion Sacrée Authentique

Retour à la Maison de l'Inspir

9 Décembre 2014 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Retour à la Maison de l'Inspir

Les Soeurs de la Maison de l'Inspir sont rentrées après une absence d'environ un mois. Nous avons été très heureuses de pouvoir visiter notre maitre à l'Hopital avant de repartir. Voici quelques photos de ce moment de bonheur!

Programme du mois de décembre

Jeudi 11 décembre : journée de pleine conscience

Samedi 13 décembre : journée sur le thème de l'éducation

Dimanche 14 décembre : Journée de pleine conscience

Jeudi 18 décembre : Journée de pleine conscience

Samedi 20 décembre : Après-midi avec les Familles du Coeur avec Veillée, amenez vos instruments de musique,des chansons, des poèmes, des sketches.

La Maison de l'Inspir sera ouverte du mercredi 24 décembre à partir de 16h pour la veillée de Noel jusqu'au dimanche 28 décembre et du mercredi 31 décembre à partir de 16h jusqu'au dimanche 4 janvier 2015.

dimanche 7 décembre
dimanche 7 décembre

dimanche 7 décembre

Quelques photos souvenirs d'Italie

6 Décembre 2014 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Quelques photos souvenirs d'Italie

Voici quelques photos souvenirs, tout d'abord des photos de Thay alors qu'il est invité par l'Archevêque Sanchez, puis des photos de certains d'entre nous au Vatican avant la journée du 2 décembre. Nous espérons avoir d'autres photos prochainement.

Quelques photos souvenirs d'Italie
Quelques photos souvenirs d'Italie
Quelques photos souvenirs d'Italie
Quelques photos souvenirs d'Italie
Quelques photos souvenirs d'Italie
Quelques photos souvenirs d'Italie

Voici le lien pour écouter le discours au Vatican

4 Décembre 2014 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Voici le lien où vous pouvez écouter le discours au Vatican. Soeur Chan Khong parle à 42mn36

http://www.youtube.com/watch?v=s2VPAFFD1Ak&index=2&list=UU7E-LYc1wivk33iyt5bR5zQ
lecture de Sr Chan Kong 42mn36

Message de Thay au Vatican le 2 décembre 2014

3 Décembre 2014 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Voici la traduction du Message de Thay au Vatican le 2 décembre 2014

Les leaders religieux ensemble contre l'esclavage, crime contre l'humanité

Maitre Zen Thich Nhat Hanh
(représenté par la Vénérable Bhikshuni Thich Nu Chan Khong, ainée de ses étudiants monastiques)


Sa Sainteté, Excellences, Vos Eminences, Cher Vénérables, chers Invités les plus distingués, Mesdames et Messieurs, permettez-moi de lire les mots que notre Maitre Bien-aimé, le Maitre Zen Thich Nhat Hanh, souhaite vous partager aujourd'hui.


"Nous sommes reconnaissants de pouvoir être ainsi tous rassemblés aujourd'hui pour annoncer au monde notre engagement à travailler ensemble afin d'éradiquer l'esclavage moderne; et de lancer un appel à l'aide à tous ceux qui sont engagés dans le trafic humain pour ARRETER leur exploitation; et de demander à tous les dirigeants du monde et à toutes les organisations de protéger la dignité de ces jeunes femmes, hommes et enfants. Ils sont nos filles et nos fils, nos sœurs et nos frères.


"Il est clair que dans cet âge de la mondialisation, ce qui arrive à l'un d'entre nous, arrive à tous. Nous sommes tous interconnectés, et nous sommes tous coresponsables. Si nous nous laissons emportés par nos problèmes quotidiens dans la recherche de nos besoins matériels et de notre confort émotionnel, même avec la meilleure volonté du monde, nous serons trop occupés pour réaliser notre aspiration commune.


"La pratique de la contemplation va de pair avec l'action. Sans une pratique spirituelle nous abandonnerons notre rêve très rapidement.


"Les merveilles de la nature, les merveilles de la vie sont en chacun d'entre nous, le Royaume de Dieu est en chacun de nous, la Terre Pure, le Nirvana sont en chacun de nous et nous tous, suivant l'enseignement de notre propre tradition devons pratiquer pour entrer en contact avec ceux-ci. Ainsi nous pourrons avoir la guérison et la nourriture spirituelle, la joie et le bonheur nés de cette vision profonde : le Royaume de Dieu est disponible dans l'ici et le maintenant. Nous partageons tous ce sentiment d'amour et d'admiration pour la nature ; celui-ci a le pouvoir de nous nourrir, de nous unir, et de retirer toute séparation et toute discrimination.


"En contact avec tout ce qui est rafraichissant et guérissant, nous nous LIBERONS de nos soucis quotidiens pour notre confort matériel, et ainsi nous avons BEAUCOUP plus de temps et d'énergie pour réaliser notre idéal qui est celui d'apporter la liberté et la compassion pour tous les êtres vivants. Comme nous pouvons le lire dans les Evangiles :" Ne vous inquiétez pas de ce que vous mangerez, de ce vous boirez, de ce que vous porterez. Cherchez tout d'abord le Royaume de Dieu et toutes ses choses vous seront données. Ne vous inquiétez à propos de demain. Demain s'occupera de lui-même."


"Dans notre travail à éradiquer l'esclavage moderne, nous DEVONS trouver le temps de prendre soin de nous-mêmes, et de prendre soin du moment présent. De cette façon nous trouvons une paix dans notre corps et notre esprit qui nous permet de continuer notre travail. Nous avons besoin de reconnaitre et d'embrasser notre propre souffrance, notre colère, peur, et désespoir de telle sorte que l'énergie de compassion puisse être maintenue dans notre cœur. Avec la clarté dans notre esprit, nous aurons de la compassion non seulement pour les victimes mais également pour les trafiquants eux-mêmes. En reconnaissant la souffrance des trafiquants, nous pourrons les aider à s'éveiller et à arrêter ce qu'ils font. Notre compassion peut aider à les transformer en amis et en alliés pour notre cause.


"Nous avons besoin d'une COMMUNAUTE SPIRITUELLE pour pouvoir continuer notre travail de compassion, pour nous soutenir et nous protéger - une véritable communauté, où nous pouvons y trouver la fraternité, la compassion et la compréhension. Nous ne devons pas faire ce travail en tant que cavalier seul, ou guerrier solitaire. La racine de l'esclavage moderne est très profonde, et les causes et les conditions, les réseaux et les structures les soutenant sont complexes. C'est pourquoi nous avons besoin de construire une communauté qui puisse continuer ce travail de protéger la vie humaine non seulement jusqu'en 2020 mais pour très longtemps dans le futur.


Le monde dans lequel nous vivons est mondialisé, ainsi que cette nouvelle forme d'esclavage, qui est connecté avec les systèmes économiques, politiques et sociales. Notre éthique et notre moralité doivent également être mondialisées. Un nouvel ordre mondial appelle pour une nouvelle éthique mondiale. Nous devons nous asseoir ensemble, en tant que personnes de nombreuses traditions, comme nous le faisons maintenant, pour trouver les causes de cette souffrance. En regardant ainsi profondément ensemble, avec clarté, calme et paix, nous comprendrons les causes de l'esclavage moderne, et nous pourrons ainsi trouver une solution pour en sortir.

Les leaders religieux ensemble contre l'esclavage, crime contre l'humanité

2 Décembre 2014 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Les leaders religieux ensemble contre l'esclavage, crime contre l'humanité

Les leaders religieux ensemble contre l'esclavage, crime contre l'humanité

Pour la première fois de l'histoire, les chefs des communautés catholique, anglicane et orthodoxe, ainsi que bouddhiste, hindoue, juive et musulmane, s'engagent conjointement dans le cadre d'une lutte commune contre l'esclavage. A l'occasion de la Journée internationale pour l'abolition de l'esclavage, ils se sont réunis à... Rome afin de signer une déclaration commune, dans laquelle l'esclavage est considéré comme un crime contre l'humanité.

Ce mardi 2 décembre, plusieurs chefs religieux étaient ainsi réunis au Vatican dans le cadre d'une initiative historique visant à éradiquer de manière définitive l'esclavage moderne dans le monde entier d'ici 2020.
Ils ont en effet signé la Déclaration commune des chefs religieux contre l'esclavage moderne, afin de souligner le fait que l'esclavage moderne ( sous la forme de traite des êtres humains, de travail forcé et de prostitution, de trafic d'organes et de toute relation ne respectant pas la conviction fondamentale selon laquelle tous les individus sont égaux et bénéficient de la même liberté et dignité ) constitue un crime contre l'humanité qui doit être reconnu comme tel par tout individu et par toutes les nations. Ils ont ainsi affirmé leur volonté commune de susciter, partout dans le monde, une action spirituelle et concrète parmi toutes les confessions et personnes de bonne volonté en vue d'éradiquer l'esclavage moderne.

Autour du Pape François, on trouvait ainsi le
Métropolite Emmanuel de France, qui représentait le Patriarche œcuménique de Constantinople Bartholomée 1er, Monseigneur Justin Welby, archevêque de Cantorbéry pour les Anglicans, deux rabbins, Abraham Skorka et David Rosen, le Dr. Abbas Abdalla Abbas Soliman, sous-secrétaire d'État d'Al Azhar Alsharif, représentant Mohamed Ahmed El-Tayeb, Grand imam d'Al-Azhar, le Grand ayatollah Mohammad Taqi al-Modarresi, Sheikh Naziyah Razzaq Jaafar, conseiller spécial du Grand ayatollah ayatollah Sheikh Basheer Hussain al Najafi, le Sheikh Omar Abboud, pour les hindouistes, Sa Sainteté Mata Amritanandamayi (Amma) et la Vénérable Bhikkhuni Thich Nu Chan Khong représentant le Maître zen Thich Nhat Hanh (Thay). Pour la communauté bouddhiste, le Très Vénérable Datuk K. Sri Dhammaratana Nayaka Maha Thero, Grand prêtre de Malaisie.

Plusieurs dirigeants d'organisations internationales, tels qu'Andrew Forrest de la Fondation Walk Free, et d'organisations et entreprises de la société civile assistaient aussi à la signature de la déclaration.

Le Pape, dans son discours, a remercié tous les responsables religieux présents pour leur engagement en faveur des survivants à la traite des personnes et pour leur participation à cette signature, « un acte de fraternité à l’adresse de nos frères les plus souffrants ». « Cette initiative, a souligné le Pape, est historique : déclarer que nous travaillerons ensemble pour éradiquer le terrible fléau de l’esclavage moderne, sous toutes ses formes ». Le pape François a dénoncé un « fléau atroce, présent dans tout le monde », en évoquant « toutes ses formes, économiques, psychologiques, sexuelles », y compris « dans le tourisme ». Il a cité la prostitution, le travail des enfants, la vente des organes, les mutilations forcées.Ce fléau atroce est présent à grande échelle dans le monde entier, y compris dans le tourisme et s’aggrave chaque jour un peu plus, a-t-il relevé. Des dizaines de millions de personnes, surtout pauvres et vulnérables, sont enchainées dans l’inhumanité et l’humiliation. Ce crime se cache derrière les portes des églises, dans les rues, dans les voitures dans les usines, dans les campagnes, à bord des chalutiers.

En remerciant les représentants des autres religions pour cet engagement transversal, le Pape François a souligné que les croyants ne peuvent pas tolérer que l’image du Dieu vivant soit soumise au trafic le plus aberrant. Tous les êtres humains sont à l’image de Dieu ; ils ont donc égaux et libres et leur dignité doit être reconnue . Les gouvernement, les croyants, les entreprises et l’opinion publique doivent prendre leurs responsabilités. Aujourd’hui nous avons les moyens pour atteindre cet objectif humain et moral.

Le discours de Thay lu par Soeur Chan Khong
http://plumvillage.org/news/thich-nhat-hanhs-speech-at-the-vatican-december-2-2014/

Les leaders religieux ensemble contre l'esclavage, crime contre l'humanité
Les leaders religieux ensemble contre l'esclavage, crime contre l'humanité

Nouvelles de Thay 30 Novembre 2014

30 Novembre 2014 , Rédigé par Maison de l'Inspir

Nouvelles de Thay  30 Novembre 2014

Nouvelles de Thay 30 Novembre 2014

Annonce officielle

A tous nos Centres de Pratique du Village des Pruniers,

A tous les Centres de Pratique et les Sanghas du monde entire,

A tous nos amis bien-aimés,

Tout comme la retraite d'hiver dans tous nos centres de pratique en Europe et aux Etats-Unis continue à se dérouler, la condition de Thay à l'hôpital demeure stable.

Thay continue à se reposer paisiblement avec le tic-tac de son réveil sur son oreiller, et nous pouvons sentir qu'il depend entièrement sur la pleine conscience de la respiration, enracinée dans la conscience du tréfonds pour guider son processus de guérison. Même les médecins sont surpris du niveau constant d'oxygène dans son sang. Thay est véritablement le meilleur "respireur" du monde, nous inspirant tous à approfondir notre pleine conscience de la respiration. Thay continue à nous rappeler chaque jour que d'être vivant est un miracle et que le simple fait de respirer est un cadeau.

Le dernier scan montre que la taille de l'hémorragie dans le cerveau de Thay a légèrement diminué . L'oedème est encore présent, mais n'a pas empiré. Les médecins se sont rencontrés pour ré-évaluer leur approche et ont decidé d'une methode pour nourrir le corps de Thay par une façon plus adéquate avec la vision d'un traitement à moyen terme. Thay continue de recevoir des soins 24h sur 24 par une équipe de frères et soeurs monastiques ainsi que par les infirmières de l'hôpital. Nous avons beaucoup de gratitude envers l'engagement des neurologistes de l'hôpital qui maintiennent le processus de guérison de Thay avec le coeur et l'esprit ouverts.

Il y a quelques mois, Thay a accepté l'invitation du Pape François d'aller au Vatican les 1er et 2 décembre pour soutenir une initiave globale pour complètement arrêter l'esclavage moderne. Une delegation de 22 frères et soeurs monastiques, incluant Soeur Chan Khong et Frère Phap An (Directeur de notre Institut du Bouddhisme Appliqué en Allemagne) sont actuellement à Rome pour realiser le souhait de Thay.

Nous éprouvons beaucoup de reconnaissance pour tous vos messages de soutien et l'énergie de pleine conscience et de compassion générée pour Thay. Partout où nous sommes nous savons que nous nourrir et nous guérir par notre pratique est la meilleure façon de prendre soin de Thay, et de prendre soin du moment présent.

Parce que la souffrance est impermanente, c'est pourquoi nous pouvons la transformer.

Parce que le bonheur est impermanent, c'est pourquoi nous devons le nourrir.

-TNH, 10 juin 2014

Avec confiance et amour,

Les Frères et Soeurs du Village des Pruniers

1 2 > >>